BFM Business

Le Portugal annule un contrat avec Alstom

-

- - Sebastien Bozon - AFP

""

Le gouvernement socialiste portugais a mis fin à un contrat avec Alstom portant sur un investissement de 13,4 millions d'euros, estimant que le groupe industriel français n'avait pas tenu ses engagements, notamment en matière de création d'emplois, a-t-il annoncé jeudi soir.

"L'annulation du contrat implique le remboursement par Alstom de la subvention financière" reçue par l'État portugais, dans un délai de trois ans, a indiqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, sans en préciser le montant.

L'extension d'une usine du groupe à Setubal (sud) aurait dû se traduire par la création de 55 emplois, portant le total à 373 postes, un engagement qui n'a pas été suivi d'effet dans le cadre de l'accord signé en 2013, selon le gouvernement portugais.

En outre, Alstom a tenté en vain de renégocier avec l'État portugais la nature des produits destinés à la nouvelle unité de l'usine, alors que dans un premier temps il était prévu d'y fabriquer des condensateurs pour des centrales nucléaires, affirme Lisbonne.

Le gouvernement d'Antonio Costa avait déjà suscité l'émoi dans les milieux d'affaires français en janvier, en annulant un contrat de concession de la gestion du métro de Porto au groupe Transdev attribué pour dix ans par le précédent exécutif de droite. La filiale portugaise de Transdev avait annoncé dans la foulée son intention de "recourir aux tribunaux compétents pour faire valoir ses droits".

N.G. avec AFP