BFM Business

Le nom du successeur de Jean-Dominique Senard à la tête de Michelin dévoilé

Florent Menegaux est l'actuel directeur général exécutif de Michelin.

Florent Menegaux est l'actuel directeur général exécutif de Michelin. - Bertrand Guay - AFP

Après Jean-Dominique Senard, qui quittera la présidence de Michelin en 2019, le directeur général exécutif Florent Menegaux, promis à sa succession, deviendra le 2e patron du groupe non-issu de la famille fondatrice.

Le fabricant français de pneumatiques Michelin a annoncé vendredi que son patron, Jean-Dominique Senard, qui fêtera bientôt ses 65 ans, serait remplacé en mai 2019 par l'actuel directeur général exécutif du groupe, Florent Menegaux.

"Conformément à ses déclarations récentes, Monsieur Jean-Dominique Senard n'a pas souhaité que soit proposé un renouvellement de son mandat" de président de la gérance qui s'achèvera après l'assemblée générale 2019, a annoncé le groupe dans un communiqué. "Monsieur Florent Menegaux sera appelé à lui succéder", a précisé l'entreprise.

Ex-Norbert Dentressangle

Florent Menegaux, qui aura 56 ans à la fin du mois, avait rejoint le groupe en 1997 comme directeur commercial "Pneus Poids Lourd" au Royaume-Uni et République d'Irlande. Après différents postes de direction, il avait été nommé directeur général des opérations en 2014 puis directeur général exécutif du groupe en 2017.

Après des études en gestion, finance, et sciences économiques, Florent Menegaux a démarré sa carrière en 1986 comme consultant chez Price Waterhouse. Il a ensuite évolué dans le management de groupes de logistique, d'abord pour Exel Logistics France à partir de 1991, puis au sein du groupe Norbert Dentressangle. Comme Jean-Dominique Senard, il n'a pas de lien familiaux avec la famille Michelin, fondatrice du groupe.

Jean-Dominique Senard, qui dirige Michelin depuis 2012, était le premier patron de l'entreprise non issu de la famille fondatrice. Ce diplômé de HEC, marié et père de trois enfants, a intensifié l'internationalisation du groupe, notamment dans les pays émergents comme la Chine, l'Inde ou le Brésil.

100.000 salariés dans le monde

Michelin, deuxième manufacturier mondial de pneumatiques, est considéré comme un fleuron de l'industrie française. Le groupe au Bibendum compte plus de 100.000 salariés dans le monde pour un chiffre d'affaires de plus de 20 milliards d'euros.

Confronté à la concurrence de produits fabriqués en Asie, il a oeuvré à la compétitivité des sites français, en obtenant à travers un dialogue social des horaires plus flexibles sur certains sites en échange de promesses d'investissements.

Un temps pressenti pour succéder à Pierre Gattaz à la tête de l'organisation patronale française Medef, il avait finalement dû jeter l'éponge en raison de la limite d'âge pour être candidat, fixée par les statuts du mouvement.

N.G. avec AFP