BFM Business

Le géant de la boulangerie Le Duff investit 250 millions dans une dixième usine Bridor

Ce nouvel investissement s'inscrit dans une stratégie du groupe visant à doubler son chiffre d'affaires tous les 5 ans.

Ce nouvel investissement s'inscrit dans une stratégie du groupe visant à doubler son chiffre d'affaires tous les 5 ans. - AFP

Le groupe spécialisé dans la boulangerie industrielle et la restauration va injecter 250 millions d'euros pour construire une nouvelle usine en Bretagne.

Les bons petits pains font les bons comptes du groupe Le Duff. Le mastodonte tricolore, qui se positionne comme l'un des leaders mondiaux de la boulangerie et de la restauration, a décidé de revenir sur ses terres natales. Après avoir annoncé 200 millions d'euros d'investissements aux Etats-Unis et au Canada le mois dernier, celui qui détient des enseignes telles que Bridor, Brioche Dorée, Del Arte, ou encore Le Fournil de Pierre a choisi de réaliser un investissement de 250 millions d'euros dans une nouvelle usine située à Liffré (Ille-et-Vilaine) près de Rennes pour sa filiale Bridor. Laquelle - forte de ses 2.500 salariés - devrait avoir généré un chiffre d'affaires de 800 millions d’euros cette année dont 70% à l'exportation.

A titre de comparaison, le groupe Holder, qui détient notamment les boulangeries Paul et la maison Ladurée, affichait en 2017 un chiffre d'affaires de 919 millions d'euros, selon les données du groupe.

Spécialisé dans la préparation de petits pains, viennoiseries et autres pâtisseries, le groupe Le Duff n'a pas uniquement choisi la Bretagne pour renouer avec ses origines. S'il a jeté jeté son dévolu sur ce territoire, c'est aussi parce que celui-ci incarne, dans l'esprit de Louis Le Duff, son président fondateur, "la force du savoir-faire des hommes et la proximité avec nos sites existants".

500 emplois à la clé

En principe, cette nouvelle usine, la dixième pour Bridor, ouvrira ses portes en 2022. Située sur un terrain de 21 hectares, elle devrait être à l'origine de "la création de 500 emplois non délocalisables, dont près de 150 dès 2022", estime Louis Le Duff, cité ce lundi dans un communiqué.

Or, ce nouvel investissement s'inscrit dans une stratégie minutieusement planifiée. "Nous accélérons notre développement pour maintenir notre rythme d'un doublement de notre chiffre d'affaires tous les 5 ans", a ainsi indiqué Philippe Morin, directeur général de Bridor, également cité dans ce document.

Un empire parti d'une première boutique à Brest

"Ce futur outil industriel breton est une nouvelle étape majeure pour asseoir notre leadership et atteindre 1,5 milliard de chiffre d'affaires en 2025", a-t-il ajouté. En principe, le plan d'investissement en Bretagne devrait débuter en 2020 et s'étaler sur cinq ans. La nouvelle usine de Liffré sera spécialisée dans la fabrication de "produits de qualité premium de boulangerie traditionnelle et de viennoiserie pâtisserie", précise le communiqué.

Parti d'une première boutique à Brest en 1976, le groupe Le Duff livre depuis plus de quatre décennies ses pains et autres viennoiseries sur les cinq continents et dans une centaine de pays. Il emploie à ce jour plus de 35.000 personnes, pour un chiffre d'affaires qui a atteint 2,05 milliards d'euros en 2017.

J.C-H avec AFP