BFM Business

Le Français Soitec rejoint l'alliance européenne pour les semi-conducteurs

Invité sur BFM Business, le PDG du spécialiste des matériaux semi-conducteurs innovants, Paul Boudre, estime que l'Europe est dans un moment "charnière" qu'elle ne doit pas manquer si elle veut s'imposer sur le marché des puces électroniques.

Soitec sera de la partie. L'entreprise tricolore spécialisée dans la conception et la fabrication de matériaux semi-conducteurs a annoncé mercredi rejoindre l'alliance européenne dédiée à ces puces électroniques: "C'est un moment important, charnière au niveau de l'Europe. Le semi-conducteur est stratégique parce que c'est celui qui va transformer notre vie dans dix ou vingt prochaines années", a déclaré sur BFM Business le PDG de Soitec, Paul Boudre.

La tâche est immense alors que l'Europe, qui ne produit actuellement que 10% des semi-conducteurs dans le monde, vise la barre des 20% en 2030. Rien d'impossible pour le patron de Soitec qui estime que "l'Europe a des champions, des technologies très innovantes" et "les moyens de se différencier et d'amener de la valeur non seulement au niveau français et européen mais aussi au niveau mondial".

"Virage crucial"

Mais "il faut une vision qui permette à l'ensemble des grands champions européens de se retrouver et nous avons aujourd'hui les moyens de le faire", a encore assuré Paul Boudre, martelant que le semi-conducteur est "dans un virage crucial" alors que "nous avons devant nous une très forte croissance" sur laquelle l'Europe doit "se positionner".

Jugeant ce moment "extrêmement important" pour le Vieux continent, il appelle "tous les industriels à travailler ensemble pour définir ce qu'est cette ambition" européenne. Car "pour la première fois depuis 40 ans dans le semi-conducteur, nous n'avons pas un seul marché en transformation" mais "de multiples qu'il va falloir supporter".

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco