BFM Business

Le français Naval Group exprime sa "grande déception" après son contrat annulé avec l'Australie

Image d'illustration

Image d'illustration - Loïc Venance - AFP

L'annonce par l'Australie de se doter de sous-marins en partenariat avec les États-Unis et le Royaume-Uni vient annuler le contrat de 31 milliards d'euros conclu avec le groupe industriel français.

La décision de l'Australie de se doter de sous-marins à propulsion nucléaire en partenariat avec les États-Unis et le Royaume-Uni constitue une "grande déception" pour Naval Group, a réagi mercredi l'industriel de défense français, qui voit un contrat de 50 milliards de dollars australiens (31 milliards d'euros) torpillé par cette annonce.

"Le Commonwealth d'Australie n'a pas souhaité engager la phase suivante du programme, ce qui est une grande déception pour Naval Group qui proposait à l'Australie un sous-marin conventionnel de supériorité régionale avec des performances exceptionnelles", a affirmé le groupe dans une déclaration transmise à
H.G. avec AFP