BFM Eco

La plus grosse éolienne du monde, fabriquée en France, tournera aux Pays-Bas

L'Haliade X sera la plus grande éolienne du monde. Elle culminera à 260 mètres, de son pied jusqu'à l'extrémité de ses pales longues de 107 mètres chacune.

L'Haliade X sera la plus grande éolienne du monde. Elle culminera à 260 mètres, de son pied jusqu'à l'extrémité de ses pales longues de 107 mètres chacune. - General Electric

General Electric va installer mi-2019 à Rotterdam une éolienne géante de 12 MW aux pales de 107 mètres, pour une hauteur totale de 260 mètres. Sa nacelle et ses pales sont fabriquées en France, à Saint-Nazaire et Cherbourg.

GE va ériger mi-2019 le premier prototype de la plus grande éolienne au monde, la Haliade-X, à de Rotterdam aux Pays-Bas. La turbine possède un rotor de 220 mètres de diamètre, soit deux fois la longueur d’un terrain de football, et s’étire sur 260 mètres de la base aux extrémités des pales. C’est presque trois fois la hauteur de la Statue de la Liberté à New York (93 m), mesurée du sol à la pointe de la torche du célèbre monument.

Cette turbine pourra générer 12 mégawatts d'électricité, suffisamment pour alimenter 16.000 foyers européens. Les ingénieurs de GE estiment qu’une seule des machines situées sur un site typique de la mer du Nord pourra produire 67 gigawatt/heure par an.

Son énorme rotor permet de capter plus de vent et d'augmenter à 63% (5 à 7 points de plus que la concurrence) ce que l'industrie appelle le facteur de capacité. Ce paramètre est la quantité d’énergie qu'une éolienne peut produire par an sur un site donné par rapport à l’énergie qu’elle pourrait générer si elle fonctionnait à pleine puissance tout le temps.

-
- © Source : General Electric Renewable Energy

Ce prototype bientôt installé à Rotterdam fait partie de l'investissement de 400 millions de dollars (320 millions d'euros) dans le développement d'une nouvelle génération d'éoliennes off shore, annoncée par GE Renewable Energy en mars 2018.

Cette machine gigantesque sera fabriquée en grande partie dans l'Hexagone. Sa nacelle sera assemblée dans l'usine GE de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) tandis que ses pales géantes de 107 mètres sortiront du site de Cherbourg (Manche) et que son mât sera produit en Espagne à Séville. Tous ces composants seront ensuite livrés séparément à Rotterdam où leur assemblage sera effectué.

L'ironie de cette "aventure" industrielle vient du fait que cette gigantesque éolienne aurait pu fonctionner... en France où elle est produite pour l'essentiel. En effet le 19 novembre, le préfet de la Manche a bien signé une autorisation dans ce sens. Mais le projet défendu aux Pays-Bas l'aurait finalement emporté pour des raisons de délais administratif plus court...

Frédéric Bergé