BFM Business

L'ex-patron de Fiat Chrysler Mike Manley quitte Stellantis

Stellantis bondit après avoir fait part d'un solide premier semestre

Stellantis bondit après avoir fait part d'un solide premier semestre - Stellantis

Il était arrivé à la tête de Jeep en 2009, en pleine tempête dans le secteur automobile américain après la crise financière. Ce Britannique discret était parvenu à relancer la marque mythique américaine.

Mike Manley, qui était devenu le patron de Fiat Chrysler après le départ précipité de Sergio Marchionne et a participé au rapprochement du constructeur italo-américain avec PSA, va quitter le groupe Stellantis, selon un communiqué diffusé mardi.

Mike Manley, qui était devenu directeur des Amériques de Stellantis au moment de la création de la nouvelle entreprise en janvier, va prendre la tête du premier réseau de concessionnaires automobiles aux États-Unis, AutoNation, à compter du 1er novembre 2021, détaille le document.

Mark Stewart, directeur des opérations de Stellantis en Amérique du Nord, et Antonio Filosa, son homologue en Amérique latine, seront désormais directement sous les ordres du directeur général, Carlos Tavares.

Fusion avec Fiat en 2014

Mike Manley était arrivé à la tête de Jeep en 2009, en pleine tempête dans le secteur automobile américain après la crise financière. Ce Britannique discret était parvenu à relancer la marque mythique américaine avant de prendre aussi en 2015 la direction de Ram, qui produit de gros pick-up.

Ces deux marques faisaient partie du groupe Chrysler, qui a officiellement fusionné avec Fiat en 2014.

Après ce rapprochement, Mike Manley s'était peu à peu imposé comme l'un des dirigeants les plus proches de Sergio Marchionne et lui avait succédé lorsque ce dernier avait dû quitter ses fonctions pour raisons de santé en juillet 2018. Sergio Marchionne était décédé quelques jours plus tard.

Peu après la création de Stellantis en janvier, Mike Manley avait pris la tête des activités du nouveau groupe en Amérique du Nord.

"Un concurrent puis un ami"

"J'ai eu la chance de connaître Mike d'abord comme un concurrent, puis comme un partenaire et collègue dans la création de Stellantis, mais bien plus important, toujours comme un ami", a commenté Carlos Tavares mardi.

"Même si je suis personnellement désolé de ne plus avoir Mike comme collègue, je suis également ravi de son nouveau rôle de PDG et heureux qu'il rejoigne le conseil d'administration de la Fondation Stellantis", a-t-il ajouté.

"Après 20 années incroyables, stimulantes et agréables, et avec Stellantis démarrant si fort sous la direction de Carlos, le moment est venu pour moi d'ouvrir un nouveau chapitre", a souligné pour sa part Mike Manley.

Chez AutoNation, il remplacera Mike Jackson, qui prend sa retraite après avoir dirigé l'entreprise pendant 22 ans.

OC avec AFP