BFM Business

En visite aux Emirats, Emmanuel Macron devrait annoncer des contrats en Rafale

Les Emirats Arabe Unis pourrait signer un accord pour 30 à 60 Rafale au standard F4

Les Emirats Arabe Unis pourrait signer un accord pour 30 à 60 Rafale au standard F4 - Dassault Aviation

Le président Emmanuel Macron effectue vendredi une courte visite à Dubaï pour renforcer les relations entre la France et les Emirats arabes unis. Plusieurs contrats sont attendus, dont celui de plusieurs dizaines de Rafale.

"Je ne veux pas dévoiler le cadeau de Noël" avant la rencontre, a déclaré Anwar Gargash, conseiller du président émirati, à des journalistes. Une discrétion partagée par l'Elysée et les groupes concernés. Mais, malgré cette discrétion, tout le monde s'attend à la signature d'un important contrat de défense portant sur la vente aux Emirats Arabes Unis de plusieurs dizaines de Rafale. Même Eric Trappier, directeur général de Dassault Aviation, se disait récemment "optimiste" sur cette signature.

Pour ce court déplacement, Emmanuel Macron est d'ailleurs accompagné d'une large délégation de ministres, dont Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères), Bruno Le Maire (Economie) et Florence Parly (Armées), ainsi que de dirigeants d'entreprises liées à la défense et à l'énergie: Dassault Aviation, Airbus, Thalès, Air Liquide et EDF.

63 Rafale au standard F4?

On ne connait pas encore le nombre d'appareils commandés, mais il s'agit de remplacer 60 Mirage 2000 en service depuis la fin des années 90. A l'origine, l'appel d'offre portait sur 63 Rafale au standard F4. Ce modèle de dernière génération équipera l'armée française en 2025.

Les Emirats sont actuellement le cinquième client le plus important de l'industrie de défense française sur la décennie 2011-2020, avec 4,7 milliards d'euros de prises de commandes, selon le rapport au Parlement sur les exportations d'armement de la France.

En se dotant de Rafale, les Emirats emboîteraient le pas au Qatar, qui a acheté 36 appareils, et à l'Egypte (24 appareils achetés en 2015 et 30 en 2021). Ce contrat confirmera aussi le succès du Rafale à l'export lors de ces deux dernières années. Malgré le Covid et les contraintes sanitaires sur l'industrie, Dassault a signé des contrats avec la Grèce (18 appareils), la Croatie (12) et l'Egypte (30). Trois appels d'offres sont en cours avec l'Inde (110 appareils), la Finlande (64) et l'Indonésie (36).

Pascal Samama
https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco