BFM Business

Elon Musk estime le prix du billet pour Mars à moins de "500.000 dollars"

Le patron de SpaceX a indiqué que le prix pourrait même descendre à "moins de 100.000 dollars". Le premier voyage est prévu pour 2024.

Les prétendants à la colonisation de la planète rouge devront faire des économies pour faire partie du voyage. Dans un tweet publié lundi, le PDG de SpaceX Elon Musk s’est dit "confiant" sur le fait que "déménager sur Mars coûtera un jour moins de 500.000 dollars (443.000 euros)" par personne, ajoutant néanmoins que cela "dépendra du volume". Selon lui, le prix du billet pourrait même descendre sous la barre des "100.000 dollars (88.700 euros)".

Un montant "assez bas", estime-t-il, pour permettre "à la plupart des gens des économies avancées de vendre leur maison sur Terre et de déménager sur Mars s’ils le souhaitent". Et le patron de SpaceX d’assurer que le billet retour sera "gratuit" pour ceux qui souhaiteraient rentrer sur Terre. 

En comparaison, le concurrent de SpaceX, Virgin Galactic, qui a réussi en décembre son premier vol dans l’espace, proposera un bref voyage au-dessus de la Terre à 250.000 dollars (221.000 euros). De son côté, Blue Origin, la société de Jeff Bezos, souhaite également se lancer dans le tourisme spatial en vendant des billets dont le prix sera compris entre 200.000 et 300.000 dollars.

En revanche, l'horizon s'assombrit pour Mars One Ventures AG qui prévoyait de coloniser la planète rouge. La société néerlandaise a été déclarée en faillite par un tribunal suisse le 15 janvier dernier. Néanmoins, la Fondation Mars One à but non lucratif a indiqué qu’elle poursuivait "activement ses efforts pour obtenir un financement pour les prochaines étapes de la mission".

Un voyage prévu en 2024

Mais le voyage pour Mars est encore loin. SpaceX prévoit d’abord une première mission non habitée sur la planète rouge en 2022 afin de "confirmer les ressources en eau, identifier les dangers" et mettre en place les premières infrastructures. Un an plus tard, l’entreprise d’Elon Musk veut envoyer un vaisseau spatial autour de la Lune, avec des touristes à bord cette fois. Enfin, la deuxième mission vers Mars avec équipage est prévue pour 2024.

Elon Musk a récemment dévoilé un prototype de Starship, son vaisseau qui doit emmener des touristes autour de la Lune, et potentiellement sur Mars, avant de présenter il y a deux semaines le moteur Raptor qui équipera ledit vaisseau. Ce dernier devrait compter sept moteurs de ce type tandis que la fusée "Super Heavy" en embarquera 31.

"Il y a de bonnes chances de mourir"

Dans une interview accordée à la chaîne HBO en novembre dernier, Elon Musk a toutefois tenu à mettre en garde les potentiels voyageurs:

"Ça va être dur, il y a de bonnes chances de mourir. […] Une fois que vous atterrissez avec succès, vous travaillerez sans relâche pour construire la base. Vous n’avez donc pas beaucoup de temps pour les loisirs. Et même après avoir fait tout ça, il y aura toujours de grandes chances de mourir là-bas. On pense pouvoir revenir (sur Terre, ndlr) mais nous n’en sommes pas certains", avait-il reconnu.

Paul Louis