BFM Business

Déjà une première annulation d'une très grosse commande de Boeing 737 MAX

-

- - Reuters

Très gros client de Boeing, la compagnie indonésienne vient d'annuler sa commande de 49 Boeing 737 MAX 8 suite au crash d'Ethiopian du 10 mars dernier.

La compagnie indonésienne Garuda a annoncé vendredi renoncer à une commande de 49 Boeing 737 MAX 8 après deux crashs impliquant ce modèle en cinq mois, une première annulation de contrat pour le constructeur américain qui pourrait en appeler d'autres.

"Nous avons envoyé une lettre à Boeing demandant l'annulation de la commande", "les passagers de Garuda ont perdu confiance" dans le 737 MAX et ne veulent pas voler sur cet avion, a déclaré à l'AFP Ikhsan Rosan, porte-parole de la compagnie indonésienne.

Il a précisé que Garuda avait déjà reçu un des 50 Boeing 737 MAX 8 commandés pour une valeur totale de 4,9 milliards de dollars au prix catalogue datant de l'annonce de la commande en 2014.

Une délégation de Boeing devrait se rendre en Indonésie la semaine prochaine pour discuter de cette annulation, a-t-il précisé. Garuda discute aussi avec Boeing de la question de savoir si la compagnie rendra l'appareil qu'elle a déjà reçu, a indiqué le porte-parole.

La compagnie avait déjà versé 26 millions de dollars environ à Boeing. Le PDG de Garuda I Gusti Ngurah Ashkara Danadiputra a déclaré récemment à Detik, un média d'information indonésien, que la compagnie envisagerait d'opter pour une autre version du 737.

Une autre version du 737 privilégiée 

"En principe, ce n'est pas que nous voulons remplacer Boeing (par un autre constructeur, NDLR), mais nous remplacerons peut-être (ces appareils) par un autre modèle", a-t-il ajouté, selon Detik. Une porte-parole de Boeing à Singapour a indiqué à l'AFP "ne pas commenter les discussions avec les clients".

L'accident du vol d'Ethiopian Airlines qui a fait 157 morts en mars est le second en moins de cinq mois pour le B-737 MAX 8, après celui d'un appareil de Lion Air en octobre qui s'est abîmé au large de l'Indonésie faisant 189 morts.

Ces deux crashs qui présentent des similitudes troublantes ont poussé la plupart des régulateurs de l'aviation internationale à clouer au sol ces appareils en attendant d'en savoir plus sur les causes des accidents.

Shukor Yusof, qui dirige la société de conseil en aviation malaisienne Endau Analytics, souligne que l'annonce de Garuda apparaît comme la première annulation formelle de commandes de Boeing 737 Max 8 par une compagnie aérienne.

"Ce ne sera probablement pas la dernière. Il y a un risque que le concurrent de Garuda, Lion Air, qui a aussi d'importantes commandes de 737 MAX 8, prenne la même décision, a-t-il indiqué à l'AFP.

Un très gros client de Boeing

"Le PDG de Lion Air a indiqué publiquement qu'il envisageait une annulation" mais il est difficile de prédire si d'autres transporteurs vont suivre, selon lui. "Il y a beaucoup de questions non résolues et chaque compagnie aérienne a des besoins spécifiques", a noté le responsable. "Chaque compagnie doit réfléchir à la façon de gérer sa flotte", a-t-il relevé.

La compagnie à bas coûts Lion Air, qui compte la flotte la plus importante d'Asie du Sud-Est est un gros client de Boeing, a annoncé plus tôt en mars qu'elle reportait la livraison de quatre 737 MAX 8 sans annoncer d'annulation dans l'immédiat.

Après les deux accidents impliquant des 737 MAX 8, version remotorisée du 737 de Boeing, les soupçons des enquêteurs se portent sur un système logiciel anti-décrochage MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System).

Le constructeur américain a annoncé jeudi que tous les 737 MAX seraient désormais équipés d'un signal d'alerte lumineux pour avertir de tout dysfonctionnement de ce système anti-décrochage, ce qui était auparavant une option payante. 

Frédéric Bianchi avec AFP