BFM Business

Comment Dassault peut livrer aussi vite ses premiers Rafale à l'Egypte

L'usine de Mérignac produit actuellement un Rafale par mois.

L'usine de Mérignac produit actuellement un Rafale par mois. - Jean-Pierre Muller - AFP

Dassault Aviation a remis ce lundi à l'armée égyptienne trois des vingt-quatre chasseurs commandés par Le Caire. L'avionneur a pu honorer cette commande sans pour autant augmenter les cadences de production, mais elles le seront dès 2018 pour honorer les prochains contrats.

Après 15 ans sans contrat à l'export, le Rafale a enchaîné les signatures depuis le début de l'année: 84 commandes à ce jour. Dassault a désormais trois clients pour le Rafale: la France, le Qatar et l'Egypte. Et ce lundi 20 juillet, Le Caire a réceptionné à Istres, ses trois premiers appareils. Trois autres le seront avant la fin de l'année, sur une commande totale de vingt-quatre exemplaires.

"C'est une grande fierté pour toute l'industrie française d'avoir contribué rapidement à mettre en place cette livraison des trois premiers Rafale. (...) Ce premier contrat à l'exportation est aussi un moyen de générer d'autres contrats. Le succès appelle le succès, c'est quelque chose d'assez agréable pour nous", a déclaré Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation au micro de BFM Business.

Il n'aura en effet fallu que 5 mois depuis la signature du contrat, pour que Dassault honore sa première livraison. Le constructeur n'a pas eu à augmenter la cadence de production. Les appareils ont en effet été prélevés directement sur la chaîne de production de l'usine de Mérignac (Gironde), parmi ceux qui étaient destinés à l'armée française. Ce qui arrange bien Paris, qui en raison des contraintes budgétaires, a repoussé à 2020 les prochaines livraisons de Rafale. Le Qatar, qui souhaite recevoir ses appareils à partir de la mi-mai 2018, devrait lui aussi bénéficié du report français.

Une cadence de production qui peut être doublée 

Mais pour faire face aux commandes suivantes, et anticiper les futures, Eric Trappier a indiqué qu'il allait augmenter la cadence de fabrication. Aujourd'hui, Dassault assemble un Rafale par mois. Les usines sont capables d'en produire dès à présent deux et demi par mois. C'est en effet pour cette cadence qu'elles ont été conçues au départ. Le nombre de livraisons de Rafale augmentera à partir de 2018.

L'Inde devrait en effet confirmer dans les prochains mois son intention d'acheter trente-six exemplaires. Des discussions sont en cours avec les Émirats Arabes Unis, la Malaisie, l'Indonésie ou encore la Belgique.

Mathieu Sévin, édité par C.C.