BFM Business

Brittany Ferries met à flot son premier navire propulsé au GNL

-

- - -

Tout juste sorti de son chantier naval en Allemagne, le Honfleur sera le premier grand navire (187 mètres) propulsé au gaz naturel liquéfié et non au fioul, à traverser la Manche. Brittany Ferries a prévu sa mise en service en juillet 2019.

Contrainte environnementale oblige, les armateurs passent aux carburants moins polluants que le fioul lourd des porte-conteneurs ou des paquebots. C'est le cas de Brittany Ferries. La compagnie maritime française a procédé à la mise à flot de son nouveau ferry, le Honfleur, son premier navire au gaz naturel liquéfié (GNL), sorti tout droit des chantiers navals de Flensbourg au nord de l'Allemagne.

Long de 187 mètres, le navire transportera 1680 passagers et sera doté de 257 cabines, de deux cinémas, de restaurants et boutiques.

Prévu pour entrer en service à l’été 2019, il sera aligné sur le service transmanche de Brittany Ferries, entre Caen-Ouistreham et Portsmouth. C'est la ligne maritime plus fréquentée de la compagnie, avec 922.000 passagers et 280.000 voitures transportés chaque année.

Des ferries propulsés au GNL naviguent en Mer Baltique

Si des ferries propulsés au GNL sont déjà exploités en Mer Baltique ou en Mer du Nord, le Honfleur sera le plus grand navire de ce type exploité en Manche. Le GNL, considéré comme le moins polluant des combustibles fossiles, génère lors de sa combustion 25% de dioxyde de carbone en moins. De plus, il supprime les émissions de soufre (puisqu'il n'en contient pas) et contribue à réduire les rejets d’oxyde d’azote et de particules fines.

-
- © Les structures supérieurs du Honfleur ont été fabriquées dans les chantiers navals de Gdansk en Pologne avant d'être convoyés vers l'Allemagne à Flesbourg pour y être déposées sur la coque du navire.

Depuis le lancement de sa construction en mars 2018, 2500 ouvriers ont travaillé à la construction du Honfleur, navire de plus de 42.000 tonnes. Sa structure imposante a obligé à construire les deux parties supérieures composées des cabines, dans les chantiers navals de Gdansk en Pologne. Hautes chacune de cinq étages (31 mètres de large et 48 mètres de long), elles doivent être déposées "façon Lego", une fois achevées, à Flensburg en Allemagne où la coque du Honfleur a été fabriquée.

Brittany Ferries souhaite que d'ici 2025 la moitié de sa flotte de douze navires soit propulsée au GNL, dans un contexte où l'Organisation maritime internationale (OMI) va limiter la teneur en soufre du fioul lourd à 0,5% à partir du 1er janvier 2020, contre 3,5% actuellement.

Brittany Ferries a réalisé 450 millions d'euros de chiffre d'affaires et emploie entre 2400 et 3200 salariés (dont 1700 marins), selon la saisonnalité de l’activité. Elle exploite 11 routes maritimes desservies entre la France, le Royaume Uni, l’Irlande et l’Espagne.

Frédéric Bergé