BFM Business

Air France dit adieu à l'A380

La compagnie nationale cessera de faire voler les super Jumbos de sa flotte d'ici à 2022. Les cinq exemplaires qui lui appartiennent seront vendus. Par ailleurs, elle prévoit d'acheter à Airbus jusqu'à 120 A220 pour remplacer ses A318 et A319.

Air France veut tourner la page de l'A380. Mardi, la compagnie française a officialisé son intention de ne plus exploiter le super Jumbo d'Airbus d'ici à 2022. "L'environnement de compétition actuel limite les marchés sur lesquels l'A380 peut être exploité de façon rentable", justifie-t-elle dans le communiqué annonçant officiellement sa décision.

Air France fait encore voler sept A380, à destination de New York, de Los Angeles ou encore de Shanghai. Fin 2018, elle avait indiqué qu'elle ne conserverait que les cinq exemplaires qu'elle avait achetés. Trois avions en location ont déjà été rendus à leur propriétaire. Les deux autres le seront à échéance de leurs contrats actuels.

Si Air France a été l'une des premières compagnies européennes à adopter l'A380, le modèle est difficilement tenable, compte tenu des coûts d'exploitation élevés. Seules les lignes long-courrier les plus fréquentées peuvent être rentables. Air France est ainsi revenu à des appareils classiques pour les vols vers Tokyo et Hong Kong.

"L'A380 consomme 20 à 25% de carburant en plus par siège que les appareils long-courriers de nouvelle génération", rappelle la compagnie. Autre handicap: le coût de l'indispensable rénovation des cabines, moins confortables que sur les dernières modèles, comme l'A350 et le Boeing 787. "Un investissement très important", assure Air France. "Conserver cet appareil dans la flotte impliquerait des coûts importants et ne serait pas pertinent d'un point de vue économique", conclut-elle.

Plus grosse commande depuis 2011

L'abandon de l'A380 est la première décision forte de Ben Smith, arrivé à la tête d'Air France il y a un an. Le nouveau patron canadien s'est lancé aussi dans un autre chantier: le renouvellement de la flotte d'avions moyen-courrier. Mardi, la compagnie a ainsi annoncé qu'elle allait acheter jusqu'à 120 A220.

Il s'agit de la plus grosse commande depuis 2011. Dans le détail, Air France a passé une commande ferme de 60 exemplaires, au prix catalogue de 5,5 milliards de dollars (4,9 milliards d'euros). Les premiers A220 seront livrés en septembre 2021. L'accord prévoit aussi une option d'achat portant sur 30 appareils supplémentaires et des droits d'acquisition sur 30 autres. 

Ces appareils remplaceront les A318 et A319 aujourd'hui en service sur le réseau court et moyen-courrier. Bien que commercialisés par Airbus, les A220 ne sont pas fabriqués en Europe, mais au Canada. Ils correspondent aux anciens Cseries du groupe canadien Bombardier, dont Airbus a pris le contrôle en 2017.

JM