BFM Business
Industries

Agression de Salman Rushdie: les ventes des "Versets sataniques" grimpent en flèche

L'œuvre de l'auteur britannique, publiée en 1988, était le 1er livre le plus vendu du jour sur Amazon en France, dimanche.

34 ans après sa sortie, Les Versets sataniques retrouve un regain d'intérêt auprès des lecteurs, au lendemain de l'agression de son auteur, le Britannique Salman Rushdie. Sur Amazon, le livre est rapidement apparu sur la page française des meilleures ventes de livres du site internet. Ce dimanche matin, il était en première place du classement pour la version papier tout comme pour la version numérique. Il était en 40e position vendredi soir.

Sur la version internationale d'Amazon, Les Versets sataniques est remonté à la 10ème place pour la version papier et la 21ème place pour la version numérique.

Mais le livre se vend aussi bien sur les plateformes françaises. Sur le site de la Fnac, le roman, qui était encore disponible en quantité limitée dans certains magasins, a rapidement disparu de la plupart des rayons. Même situation chez Gibert où la plupart des exemplaires neufs et occasions ont été vendus ce samedi.

Le livre est aussi en tête du classement Apple Books.

Un million d'exemplaire

Contactés par BFM Business, plusieurs librairies parisiennes confirment aussi avoir vendu la plupart de leurs exemplaires de l'œuvre, dès ce samedi matin.

Le livre, publié en 1988, avait provoqué l'embrasement d'une partie du monde musulman en raison d'un chapitre controversé. La polémique avait débuté en Inde – pays d'origine de l'auteur – avant de se répandre dans le monde musulman. En 1989, l'ayatollah Rouhollah Khomeini avait lancé une fatwa contre lui.

La polémique lui a valu d'être protégé pendant des dizaines d'années mais a aussi fait des Versets sataniques un best-seller, vendu à près d'un million d'exemplaires depuis sa sortie. En 1989, l'annonce de la fatwa avait déjà relancé les ventes.

Les stocks qui se vident dans les librairies françaises devraient néanmoins être rapidement comblés. De nouveaux exemplaires seront livrés dès la semaine prochaine.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business