BFM Business

IDS Environnement : comment réduire les déchets ?

IDS Environnement

IDS Environnement - Adobe Stock

IDS Environnement accompagne depuis plus de 10 ans les entreprises dans leur transition écologique par l’optimisation de la gestion de leurs déchets.

Les déchets coûtent cher aux entreprises, très cher. Stockage, manipulation, collecte, ils grèvent leur compétitivité et alourdissent leur empreinte carbone. Un poids économique et environnemental de moins en moins supportable pour les entreprises soucieuses d’améliorer à la fois leur démarche RSE, leur image et leur performance. “Nous agissons sur deux leviers principaux : l’organisation globale de la gestion du déchet dans l’entreprise et une réduction drastique des biodéchets par l’installation du Clean Digest, un compost 2.0 qui réduit le volume de ces déchets de 90 % en 24h” explique Thierry Janniaux, directeur d’IDS Environnement.

L’audit, première démarche constructive

“La réalisation d’un audit est une étape clé. Le tri et la collecte des déchets s’est organisée progressivement, une obligation après l’autre. Une réorganisation globale des flux produit des résultats immédiats en termes de gains de compétitivité, en réduisant notamment les déplacements et manipulations des déchets par les employés.” Un audit au double bonus : la forte adhésion des équipes observée autour de ce projet… et la mise en conformité de l’entreprise avec ses obligations réglementaires.

“Il reste beaucoup à faire. De nombreuses entreprises méconnaissent leurs obligations, tout comme elles sous-estiment le coût de leurs déchets” poursuit Thierry Janniaux. Et ces obligations sont de plus en plus nombreuses, à l’instar des celles relatives au tri des biodéchets. Les entreprises qui génèrent plus de 10 tonnes de biodéchets par an sont soumises depuis 2016 au tri et à une collecte spécifique de leurs déchets organiques. Et 10 tonnes par an, c’est seulement 25 kg par jour. La Loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 va plus loin, en généralisant dès 2024 cette obligation à toutes les entreprises et collectivités et aux particuliers.

Le Clean Digest : une technologie simple et performante de réduction des biodéchets

Les biodéchets représentent la part la plus importante de ce que chaque entreprise jette, avec les conséquences que cela entraîne sur le coût environnemental de leur transport, mais ils sont également une source importante de nuisances. Odeurs et animaux nuisibles contraignent fortement leur gestion, au point d’en arriver à des situations ubuesques comme le stockage des déchets en chambre froide. Un comble lorsque l’on sait qu’ils sont composés à 70% d’eau !

“Le Clean Digest apporte une solution globale puisque cette machine permet le tri et le traitement à la source des déchets fermentescibles". Grâce à une technologie associant la chaleur au travail d’enzymes, la gamme CLEAN DIGEST traite une grande variété de biodéchets végétaux et carnés et les ramènent, en 24h, à 10% de leur poids initial. Que reste-t-il en fin de processus ? Une poudre propre et sans odeur. “Une telle réduction de volume permet aux entreprises de s’affranchir du coût de collecte et de traitement de ces déchets”.

Des évolutions réglementaires sont également attendues puisque la poudre obtenue, ou digestat, est encore classée par la réglementation européenne comme un déchet de classe C3. Une révision de cette classification permettrait d’organiser la valorisation de cette poudre riche en éléments fertilisants et pourquoi pas, d’en faire une source de revenus pour l’entreprise.

Le formidable marché du Clean Digest

Le Clean Digest est une technologie aboutie, rapidement et facilement mise en place dans les entreprises. Pour les machines adaptées au tri et traitement des biodéchets jusqu’à 1 tonne, seule une prise 220 volts est nécessaire. Le marché est immense. IDS Environnement prévoit une très forte augmentation de son activité dans les prochaines années : “Nos prévisions sont très dynamiques avec une multiplication par 6 de notre activité d’ici deux ans”. D’autant que cette technologie s’adapte à des usages très variés du traitement des boues des stations d’épuration, aux déchets organiques des EHPAD ou hôpitaux… et jusqu’aux particuliers avec la commercialisation cette année, d’un Clean Digest adapté au marché domestique pour une contenance de 2 à 5 kg de biodéchets quotidiens.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec SCP. La rédaction de BFM Business n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec SCP