BFM Business

Huawei : ses ventes pourraient chuter d'un quart cette année

Le logo de Huawei.

Le logo de Huawei. - FRED DUFOUR / AFP

Huawei, cible de sanctions américaines, pourrait voir ses ventes de smartphones chuter d'un quart cette année et risque même de disparaître des marchés hors de Chine, selon des analystes.

La situation s'envenime entre Huawei et Washington. Les Etats Unis ont interdit la semaine dernière à Huawei de s'approvisionner auprès de fournisseurs américains. Une interdiction qui pourrait coûter très cher au géant chinois. 

Les attaques se sont multipliées ces derniers jours. Chinois et Américains s'accusent mutuellement de mensonges autour du cas Huawei. Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo accusait cette semaine le groupe de mentir sur sa collaboration avec le gouvernement chinois. En réponse, Pékin dénonçait ce vendredi « les mensonges » des Etats-Unis.

Les sanctions décidées par les Etats-Unis sont un véritable coup porté au géant chinois. Cette décision a déjà amené Google, qui fournit non seulement le système d'exploitation Android mais aussi une multitude d'applications, à annoncer l'arrêt de certaines livraisons à Huawei. Conséquence: les livraisons de smartphones de Huawei, numéro deux mondial du secteur, pourraient baisser de 4% à 24% en 2019 si les sanctions américaines restent en place. C'est le résultat d'une étude menée par Fubon Research et Strategy Analytics.

Le cabinet d'études Fubon Research s'attend à ce que Huawei ne vende plus que 200 millions de smartphones cette année, dans le scénario le plus défavorable, contre une précédente prévision de 258 millions. D'autres experts sont moins catégoriques, estimant qu'il est difficile de fournir une prévision chiffrée étant donné les nombreuses incertitudes dans ce dossier.

Huawei rayé du marché en Europe?

Le groupe chinois a vendu 208 millions de smartphones l'an dernier, dont la moitié hors de Chine. Et l'Europe est son principal marché pour les appareils haut de gamme. « Huawei pourrait être rayé du marché du smartphone en Europe de l'Ouest l'an prochain s'il n'a plus accès à Google », estime Linda Sui, directrice des stratégies sur le smartphone chez Strategy Analytics.

Huawei contre-attaque et affirme qu'il est en train de développer la technologie qui lui permettra de développer seul ses smartphones. Les experts en doutent. Ils soulignent qu'il est impossible de contourner les Etats-Unis pour se fournir en composants et brevets essentiels à la fabrication des appareils.

Les conséquences des sanctions américaines se font déjà sentir: les smartphones de Huawei suscitent déjà moins d'intérêt si l'on se fie au nombre de clics sur les sites de vente en ligne, rapporte PriceSpy, comparateur de produits. « Sur les quatre derniers jours, la popularité des appareils de Huawei s'est effondrée, ils ont reçu quasiment moitié moins de clics que la semaine dernière au Royaume-Uni et 26% de moins au niveau mondial », indique PriceSpy.

Reste donc un espoir pour le géant chinois: que les tensions s'apaisent rapidement entre Pékin et Washington. Le président américain n'a pas exclu cette semaine de nouer rapidement un accord avec la Chine et d'y inclure Huawei. A suivre donc.

Sandrine Serais