BFM Business

Huawei ne sera plus fourni en puces pour ses smartphones à cause des sanctions

Washington estime que Huawei représente une menace pour la cybersécurité.

Washington estime que Huawei représente une menace pour la cybersécurité. - DANIEL LEAL-OLIVAS - AFP

Le géant chinois des télécoms Huawei annonce que la production des puces Kirin destinées à ses smartphones haut de gamme cesserait le 15 septembre à cause des sanctions américaines, soulignant que cela représentait pour lui une "perte immense".

Au cours d'un forum des industries technologiques vendredi, le PDG de Huawei Yu Chengdong a annoncé que la production des puces Kirin 9000 cesserait à partir du 15 septembre, la firme Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. (TSMC) qui les fabriquait en utilisant des composants américains ayant arrêté de prendre des commandes de Huawei, craignant des répercussions.

Huawei n'a pas les capacités de fabriquer en interne les puces utilisées pour ses smartphones haut de gamme.

"Les smartphones de Huawei ne sont pas fournis en puces, en conséquence le volume de livraison cette année est un peu inférieur à 240 millions d'unités (produites en 2019)", a déclaré Yu Chengdong. "Pour nous, c'est une immense perte".

Bras de fer entre Pékin et Washington

Huawei, plus gros producteur mondial d'équipements télécoms, est au centre du bras de fer économique et géopolitique entre Pékin et Washington, qui affirme que le géant chinois des télécoms représente une menace significative pour la cybersécurité.

En mai, le gouvernement américain a interdit aux fournisseurs du monde entier d'utiliser des technologies américaines pour produire des composants destinés à Huawei. 

Washington a également lancé une campagne diplomatique pour isoler le groupe chinois, qui apparait parmi les concurrents les mieux placés pour la course à la 5G.

S. Se avec AFP