BFM Business

Total découvre un important gisement de pétrole en Irak

Total continue son exploration au Kurdistan irakien, malgré des tensions avec le gouvernement central.

Total continue son exploration au Kurdistan irakien, malgré des tensions avec le gouvernement central. - -

Le groupe français a annoncé, le 30 octobre, la découverte d’un gisement de pétrole et de gaz dans la région du Kurdistan irakien. Mais l’exploitation des hydrocarbures de cette région autonome pose toujours un problème avec le gouvernement central.

Le groupe français Total a découvert un important gisement de pétrole et de gaz au Kurdistan irakien. Le puits, situé à 60 kilomètres d’Erbil, au nord du pays, recèle "des colonnes d’hydrocarbures importantes" à une profondeur de plus de 4.000 mètres, selon le communiqué du groupe.

"Cette découverte est très encourageante et nous conforte dans notre stratégie de développement dans cette région très prospective", a expliqué le directeur exploration production de Total pour le Moyen-Orient.

Le pétrolier français détient une participation de 35% dans le bloc Harir, où se situe le gisement. L’américain Marathon Oil en possède 45% et assure l’opération du bloc. Le gouvernement régional du Kurdistan est lui minoritaire avec 20%.

Le développement de la région autonome

La volonté de la région autonome du Kurdistan de développer la production de pétrole irrite le gouvernement irakien. Le Kurdistan irakien construit actuellement un oléoduc vers la Turquie, ce qui renforcerait son autonomie.

Les ressources financières du pétrole permettraient une quasi-indépendance financière vis-à-vis du gouvernement central. L’année dernière, Bagdad avait dénoncé un accord conclu entre Total et les autorités locales, affirmant que les compagnies pétrolières devaient passer par le gouvernement central.

A.D.