BFM Business

Taxation du diesel: rien n'est encore décidé selon le gouvernement

La taxation du diesel fait débat

La taxation du diesel fait débat - -

Une réunion sur la fiscalité du diesel va avoir lieu ce vendredi 13 septembre, selon Bernard Cazeneuve, le ministre délégué au Budget. Le gouvernement cherche à éteindre la polémique avec les écologistes.

La fiscalité du diesel continue de préoccuper le gouvernement après le couac sur le sujet mercredi 11 septembre. Bernard Cazeneuve, le ministre délégué au Budget, a estimé ce vendredi 13 septembre que la réflexion sur une taxation alourdie du diesel devait prendre en compte à la fois les questions environnementales et économiques, notamment de pouvoir d'achat.

"Ce sujet doit être expertisé, discuté, évalué et il y aura une décision de prise aux termes des consultations que nous conduisons", a déclaré Bernard Cazeneuve sur i-Télé, en annonçant d'une réunion de concertation "dans quelques heures".

Couac gouvernemental

La veille, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, avait également assuré que la décision n'avait pas encore été prise, face aux critiques sur le cafouillage gouvernemental à propos de cette taxe.

Mercredi 11 septembre, le ministre de l'Ecologie Philippe Martin, et celui chargé des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, avaient affirmé que la piste d'une hausse de la taxation du diesel, réclamée par les écologistes, avait été "abandonnée" par le gouvernement dans le projet de budget 2014 provoquant la colère des écologistes.

Peu après, Philippe Martin était revenu sur ses propos tandis que le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, et Bernard Cazeneuve assuraient que la question n'était pas tranchée.

Hausse de 1 ou 2 centimes?

Michel Sapin, invité de BFMTV mercredi 11 septembre, avait évacué un sujet "qui existe à midi et qui sera éteint à 20 heures." Mais il avait tout de même laissé entendre que la situation pourrait changer: "le débat continue, ce n’est pas tranché", a-t-il ainsi déclaré. "Il y a un travail dans le détail qui doit être fait. Ce qui a été présenté, ce sont les grandes orientations (du Budget 2014, ndlr).Ne ramenons pas une loi de finances à un point, aussi important soit-il."

Christian Eckert, rapporteur général de la commission des Finances à l'Assemblée nationale, s'est dit dans un entretien aux Echos ce vendredi, "favorable à la mise en place d'une fiscalité environnementale à condition qu'elle soit progressive et compensée par des mesures pour les secteurs où les familles sont les plus exposées".

Il s'est déclaré "favorable à un début de rapprochement de la fiscalité du diesel et de l'essence". "On pourrait début dès 2014 de manière très progressive. Une hausse de 1 ou 2 centimes du diesel".

Diane Lacaze & AFP