BFM Business

Moins de 1% de hausse des prix du gaz en janvier?

La hausse des prix du gaz devrait être inférieure à 1%.

La hausse des prix du gaz devrait être inférieure à 1%. - -

En raison d’une stabilité du cours du pétrole, le prix du gaz pour les particuliers ne devrait pas augmenter de plus de 1% au début de l’année prochaine. Mais une décision du Conseil d'Etat pourrait alourdir la facture.

La facture s’annonce moins salée que prévue. La hausse des prix du gaz, qui interviendra au 1er janvier 2013, devrait être inférieure à 1%, selon des informations obtenues par Les Echos. Le nouveau barème, mis en place en septembre, a profité d’un contexte très favorable. Les prix proposés aux particuliers sont désormais indexés sur les coûts d’approvisionnement de GDF Suez sur les six derniers mois.

Or, les contrats passés avec ses fournisseurs sont encore en grande majorité indexés sur le cours du pétrole, qui a bénéficié d’une étonnante stabilité sur cette période. Le taux exact de l’augmentation sera calculé le 1er décembre, soit un mois avant sa mise en application.

Une nouvelle hausse suspendue à la décision du Conseil d'Etat

Mais les 11 millions de foyers utilisant le gaz ne sont pas sortis d’affaire pour autant. Leur facture pourrait subir une hausse bien plus importante. Tout va se jouer sur une décision du Conseil d’Etat, qui doit statuer sur un recours déposé en référé le 24 octobre par les concurrents de GDF Suez réunis au sein de l’Anode. Ceux-ci s’en prennent au gel partiel des tarifs règlementés du gaz, menant le gouvernement à augmenter les tarifs de 2% alors que les acteurs du secteur, dont la Commission de régulation de l’énergie (CRE) réclamaient plus de 6%. Le souci étant que le taux retenu par l‘état ne permet pas de couvrir les coûts d'approvisionenment de GDF Suez.

Il y a déjà des antécédents, notamment en octobre 2011 où le Conseil d’Etat avait donné raison aux concurrents de GDF Suez. Le gouvernement avait alors dû annuler l’arrêté tarifaire permettant ainsi à GDF Suez de procéder à une augmentation de 4,4% des tarifs.

BFMbusiness.com