BFM Business

Les raffineries Total ne sont plus en grève

La grève touchait cinq raffineries de Total depuis le 12 décembre.

La grève touchait cinq raffineries de Total depuis le 12 décembre. - -

La dernière raffinerie française de Total à être en grève a voté la reprise du travail, ce vendredi 27 décembre. Le mouvement aura finalement eu peu de conséquences pour les automobilistes.

Deux semaines après le début du mouvement, la grève est complètement finie dans les raffineries françaises de Total. La dernière à être encore mobilisée, celle de Gonfreville-l’Orcher en Seine-Maritime, a voté la reprise de l’activité, ce vendredi 27 décembre.

Sur huit raffineries dans l’Hexagone, Total en exploite cinq. Ces dernières s’étaient mises en grève le 12 décembre. Les syndicats, menés par la CGT, protestaient contre des revalorisations salariales qu’ils jugent trop faibles, face aux "résultats mirobolants du groupe".

Pas de problème d'approvisionnement

Total a proposé une hausse du salaire annuel de 1,5%. La CGT de son côté, réclame une prime de 1.500 euros, et une augmentation de 100 euros par mois. Un accord entre la direction et la CFDT et la CGC, syndicats qui représentent la majorité des salariés, avait été signé.

La grève avait fait craindre des problèmes d’approvisionnement en carburants durant les fêtes, mais la direction de Total a indiqué qu’il n’y avait finalement pas eu de conséquence majeure. Les importations ont permis de compenser la grève des raffineries françaises.

A.D. avec agences