BFM Business

Le Vatican s’illumine pour l’environnement

La façade de la basilique Saint-Pierre de Rome a été recouverte de clichés animés de grands photographes.

La façade de la basilique Saint-Pierre de Rome a été recouverte de clichés animés de grands photographes. - Tiziana Fabi - AFP

À deux jours de la clôture des travaux de la COP21, la façade de la basilique Saint-Pierre à Rome s'est couverte des plus beaux clichés représentant la nature. Une manière pour l'Église de rappeler son engagement en faveur de l'environnement.

D'habitude plus habituée aux processions et autres cérémonies religieuses, la basilique Saint-Pierre a servi de décor, le temps d'une soirée, à un impressionnant spectacle vidéo. 

Offert au pape François dans le cadre de l'ouverture du Jubilé de la miséricorde - un événement important pour les catholiques qui prendra fin en novembre 2016 - ce son et lumières a aussi été l'occasion pour le Vatican d'exhorter à nouveau les négociateurs "à trouver un accord ambitieux et contraignant" visant à réduire le réchauffement climatique. 

Préparé par "Connect4Climate", un programme de la Banque mondiale, ce mapping vidéo intitulé "Fiat lux : illuminer notre maison commune", a été projeté depuis le fond de la place Saint-Pierre par deux faisceaux géants, illuminant alternativement la façade de l’édifice ainsi que sa coupole.

100.000 spectateurs

Pendant plus d’une heure, des milliers de pèlerins et de touristes ont pu admirer ces photographies géantes faisant la part belle aux milieux naturels sauvages et aux animaux. Des clichés directement issus des collections des plus grands photographes du monde, comme ceux de l’américain Joel Sartore ou encore du français Yann Arthus Bertrand.

L’habillage sonore du spectacle, restituant les "bruits de la nature", c’est-à-dire des chants d’oiseaux comme des bruits de tempêtes a été entrecoupé de temps de silence, "suivis avec grand recueillement" selon les participants.

Antonin Moriscot avec Olivier Laffargue