BFM Business

Le fonds souverain libyen confirme plancher sur un investissement dans Petroplus

Le fonds libyen serait bien intéressé par la reprise de  Petroplus

Le fonds libyen serait bien intéressé par la reprise de Petroplus - -

Le fonds souverain Libyan Investment Authority (LIA), a déclaré continuer "d’examiner le projet", et a signé un engagement de confidentialité. Une première étape vers un possible investissement dans la raffinerie de Petit-Couronne.

Le fonds souverain libyen, Libyan Investment Authority (LIA) confirme. Ce mercredi 28 novembre il a déclaré à l’agence Reuters, être toujours en lice pour investir pour dans la raffinerie de Petroplus,qui a déposé le bilan en janvier dernier.

"Notre équipe examine toujours le projet, ils nous diront leurs conclusions et nous déciderons d'investir ou non", a dit Mohsen Derregia, président de la LIA. "Nous n'investirons que dans des projets qui apporteront des bénéfices à la Libye", a-t-il ajouté.

De son côté,le gouvernement a assuré que le fonds a signé un engagement de confidentialité, "une première étape" vers un éventuel investissement du fonds. Il souligne toutefois que cet accord ne "constitue pas une offre", pour le moment.

470 emplois en jeu

Ces informations mettent à mal celles rapportées par l'agence libyenne Lana qui affirmait, lundi, que la LIA n'avait nulle intention d'investir dans la raffinerie de Petit-Couronne.

Le 13 novembre dernier, Arnaud Montebourg avait annoncé avoir reçu une lettre du fonds souverain libyen. En conséquence, le tribunal de Commerce de Rouen avait reporté du 5 novembre au 5 février la date limite de dépôts des offres pour reprendre Petroplus. 470 emplois sont en jeu dans ce dossier.

Le ministre s'était rendu, il y a une quinzaine de jours, en Libye, pour évoquer le sujet. Et mi-novembre, le quotidien Le Monde avait rapporté qu'Arnaud Montebourg cherchait à convaincre la LIA d'investir dans une société "publique" aux côtés du Fonds français stratégique d'investissement (FSI).

Julien Marion et agences