BFM Business

Le chinois Suntech racheté par une société de Hong Kong

L'usine de Suntech à Wuxi, dans l'est de la Chine, fait partie des actifs rachetés par Shunfeng.

L'usine de Suntech à Wuxi, dans l'est de la Chine, fait partie des actifs rachetés par Shunfeng. - -

Le fabricant de panneaux solaires Suntech est sauvé de la liquidation. Son dépôt de bilan, en mars dernier, était devenu le symbole d’une industrie moribonde. Mais si la société est sauvée en Chine, sa situation reste hésitante aux Etats-Unis.

Suntech, le fabricant chinois de panneaux solaires, pourrait bien sauver son usine de Wuxi, dans l’Est du pays. La société hongkongaise Shunfeng a annoncé, ce week-end, le rachat des actifs de Suntech pour 3 milliards de yuans, soit 360 millions d’euros.

Mais, attention, le hongkongais ne rachète que les actifs chinois de Suntech. Or, ce dernier était aussi coté à New York, via une société basée aux îles Caïmans, explique le Financial Times.

Et aux Etats-Unis, les actionnaires ont intenté une action en justice, devant le tribunal de New York. Le fonds d’investissements Trondheim Capital Partners réclame 550.000 dollars, soit 408.000 euros, à l’entité américaine. Ces créanciers demandent la mise en faillite forcée, ce qu’entend contester la maison mère de Suntech.

Une mise en faillite forcée?

Suntech avait déposé le bilan en mars dernier, et l’entité chinoise s’était placée sous l’administration locale. Jeudi dernier, le gouvernement local de Wuxi avait d’ailleurs annoncé qu’il allait injecter 150 millions de dollars, soit 111 millions d’euros, dans la maison mère de Suntech.

Avec cette acquisition, Shunfeng, spécialiste des cellules photovoltaïques, devient ainsi l’une des plus grandes sociétés du secteur en Asie. Le hongkongais a déjà investi dans trois sociétés de l’énergie solaire cette année.

Audrey Dufour