BFM Business

La montée des eaux, une menace imminente

Tout au long de l'été, BFMTV vous propose un rendez-vous pour parler de notre planète et des secrets de son climat. "Apprendre, surprendre et comprendre", tel est le credo de cette chronique estivale.

Il y a 20.000 ans, lors de la dernière ère glaciaire, les océans étaient plus bas de 120 mètres et la température était seulement inférieure de 5 degrés. A cette époque-là, d'immenses calottes glaciaires recouvraient le nord de l'Europe, l'Asie et une partie du Canada. C'est ce que nous explique notre journaliste météo, Fanny Agostini dans ce nouveau numéro de son rendez-vous de l'été. 

Contrairement à ce que l'on peut penser, ce n'est pas la fonte de la banquise qui fait monter le niveau des océans. Ce qui fait monter leur niveau, c'est ce qui fond sur Terre : l'Antarctique, le Groenland ou encore les grands glaciers. C'est cette glace qui, en fondant, va s'écouler dans les océans et faire monter leurs niveaux. 

L’heure est actuellement au réchauffement. C’est la cartographie de notre littoral qui est en train de changer. On le comprend bien : dans un climat plus chaud, c’est la glace qui fond, mais aussi les océans qui se dilatent et prennent plus de place. En à peine un siècle, leur niveau s’est déjà élevé de 19 centimètres et les calculs prévoient encore une forte élévation. Petit à petit, c’est un autre monde qui est en train de se dessiner.

Les plaines françaises menacées 

Après 2100, toutes les pleines basses seront submergées, comme le Bordelais ou encore la Camargue. Adieu La Rochelle, Nantes, Caen, Dunkerque. On pourra même se baigner en Avignon car la mer Méditerranée arrivera jusque-là ! Les grandes mégalopoles comme Londres, New-York, Tokyo ou Séoul se retrouveront comme Venise : les pieds dans l’eau.

Face à cette menace, les petits états insulaires du Pacifique sont en première ligne. Ce sont eux qui sont les plus vulnérables. Voilà pourquoi ils ont formé une alliance pour peser dans les négociations autour du climat qui auront lieu en décembre à Paris. Cela semble bien loin, mais pour ces îles plates du Pacifique, la montée des eaux, ce n’est pas de la science-fiction. C’est une réalité imminente avec pour certaines d’entre-elles une disparition programmée dans quelques décennies.

Les rendez-vous de l'été BFMTV : 

Retrouvez en vidéo toutes les chroniques de Fanny Agostini : 

"2015, année climatique"

Fanny Agostini édité par A.M.