BFM Business

La France va-t-elle placer de nouveaux réacteurs en Chine?

Jean-Marc Ayrault est en visite en Chine depuis jeudi 5 décembre.

Jean-Marc Ayrault est en visite en Chine depuis jeudi 5 décembre. - -

En visite en Chine, le Premier ministre français s’est félicité de la coopération entre Paris et Pékin dans le domaine du nucléaire. Un contrat pour deux nouveaux réacteurs EPR est en négociation.

"Notre coopération en matière de réacteurs franchit avec brio un nouveau cap", s’est félicité Jean-Marc Ayrault, ce vendredi 6 décembre. Le Premier ministre a vanté le savoir-faire français dans le nucléaire à Pékin, à l’occasion du 30ème anniversaire du partenariat franco-chinois dans le secteur.

La Chine représente le plus important marché mondial pour la construction de centrales nucléaires, et la coopération entre Paris et Pékin est stratégique dans ce secteur. Le président d’Areva, Luc Oursel, et celui d’EDF, Henri Proglio, accompagnent le Premier ministre lors de ce déplacement.

Une coopération pour des marchés dans d'autres pays

Les deux groupes français sont engagés dans la construction de deux réacteurs EPR à Taishan, dans le sud du pays. Jean-Marc Ayrault visitera dimanche ce site où les travaux progressent rapidement. Il espère que cela permettra "le lancement de deux tranches supplémentaires".

Ce projet de deux nouveaux réacteurs est en discussion entre Paris et Pékin. Autre symbole de la coopération accrue entre la France et la Chine dans le secteur: EDF et Areva se sont alliés aux groupes chinois CGNPC et CNNC pour les EPR d’Hinkley Point, au Royaume-Uni.

Un "engagement durable" de la France dans le nucléaire

En écho aux propos d’Anne Lauvergeon sur l’abandon de l’objectif de réduction du nucléaire en France, Arnaud Montebourg, également à Pékin, a déclaré que "le nucléaire représentera toujours la moitié au minimum de notre production d'électricité".

Jean-Marc Ayrault, de son côté, s’est contenté de rappeler "l'engagement durable (de la France) dans cette technologie, qui s'accompagne d'un soutien ambitieux au développement des énergies renouvelables".

Le Premier ministre est en Chine pour une visite de cinq jours commencée jeudi 5 novembre, placée sous l’angle économique. Le président chinois, Xi Jinping, doit lui se rendre en France au printemps, car l’année 2014 marquera le 50ème anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays.

A.D. avec AFP