BFM Business

La France prête à construire deux nouveaux réacteurs nucléaires en Chine

La France est déjà engagée dans le programme nucléaire chinois

La France est déjà engagée dans le programme nucléaire chinois - -

Jean-Marc Ayrault a assuré, dimanche 8 décembre, que la France était prête à construire deux nouvelles tranches EPR au sud de la Chine, où Français et Chinois édifient deux premiers réacteurs de ce type sur l'un des plus importants chantiers nucléaires au monde.

La France est "prête", si Pékin le décide, à construire deux nouvelles tranches EPR à Taishan (sud de la Chine), où Français et Chinois édifient deux premiers réacteurs de ce type sur l'un des plus importants chantiers nucléaires au monde.C'est ce qu'a annoncé, ce dimanche 8 décembre, Jean-Marc Ayarult lors de son voyage en Chine.

"Ici la Chine a choisi de construire de nouvelles tranches nucléaires (les tranches 1 et 2) et peut-être, si le gouvernement le décide, les tranches 3 et 4. En tout cas, la France y est prête", a-t-il déclaré au début de sa visite à Taishan, à proximité des bords de la mer de Chine méridionale.

Le chantier 1 et 2 a pour maître d'oeuvre la TNPJVC, une coentreprise détenue à 51% par l'électricien nucléaire chinois CGNPC, à 30% par le français EDF et depuis 2012, par l'électricien du Guandong Yuedian (province de Canton).

La construction de Taishan 1 et 2 représente un investissement de 6 milliards d'euros et emploie quelque 15.000 personnes.

Prudence de la France

Interrogé sur ce que sera la décision des autorités chinoises pour les tranches 3 et 4, Jean-Marc Ayrault s'est montré très prudent. "C'est aux Chinois de décider".

Il s'est cependant félicité du "climat extrêmement positif, très prometteur" des relations franco-chinoises, "qui augure bien de la visite du président chinois" Xi Jinping, "au printemps prochain en France".

P.C et AFP