BFM Business

"L’industrie a besoin qu’on lui fasse confiance"

Jean-Pascal Tricoire, le PDG de Scheider Electric, était l'invité de BFM Business.

Jean-Pascal Tricoire, le PDG de Scheider Electric, était l'invité de BFM Business. - BFM Business

Invité de BFM Business, Jean-Pascal Tricoire, le PDG de Schneider Electric a lancé un appel à l’exécutif. Car selon lui, des réformes doivent être faites rapidement pour que la France puisse redevenir industrielle.

Alors que les chiffres du chômage pour le mois de mai seront publiés ce mercredi, le gouvernement a déjà prévenu qu'il faudrait attendre la fin de l'année pour voir une baisse durable intervenir.

Le gouvernement mise toujours sur les dispositifs d'emplois aidés, ainsi que sur son plan pour relancer l'emploi dans les PME avec notamment la réforme des prud'hommes. Des réformes qui ne sont pas suffisantes aux yeux des chefs d'entreprise, comme l’a confirmé Jean-Pascal Tricoire, le PDG de Schneider Electric.

Selon lui, l'économie française - et notamment l'industrie - est devenue non-compétitive à cause d’une trop grande rigidité. "On travaille avec des sacs de cailloux dans le dos: le code du travail, un environnement réglementaire trop compliqué", a ainsi affirmé le dirigeant, au micro de BFM Business.

"Revenir un peu sur Terre"

"L’industrie, si elle veut se redévelopper, a en outre besoin qu’on lui fasse confiance et qu’on permette l’initiative. Pour cela, il va falloir faire tomber un paquet de codes et revenir un peu sur Terre".

"On vit dans un monde global", a-t-il poursuivi. "En tant que consommateurs, on fait tous les jours jouer la concurrence. Et nos clients nous mettent aussi en concurrence avec le monde entier. Pour que la France reste industrielle, ce n’est pas à la marge qu’il faut réformer, c’est fondamentalement. On ne s’en tirera pas avec le système actuel".

BFM Business