BFM Business
Energie

Extractions minières en France: Barbara Pompili ne "veut s'interdire de rien"

Face au défi de la transition énergétique, qui va faire exploser la demande en métaux, la ministre de la Transition écologique souhaite "éventuellement" des mines en France "mais qui seront beaucoup plus respectueuses de l'environnement" que les mines étrangères.

Faut-il rouvrir des mines en France? Le gouvernement travaille actuellement sur la question pour répondre aux enjeux de la transition écologique.

"La crise du Covid a montré que l'on avait besoin de récupérer notre souveraineté sur un certain nombre de matériaux très importants pour le développement de notre vie économique. Il ne faut s'interdire de rien" explique sur le plateau de Good Morning Business Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique.

Car les éoliennes, batteries de voiture et panneaux photovoltaïques regorgent de cobalt, lithium ou de terres rares. Et la France dépend totalement de l'étranger pour son approvisionnement, en particulier de la Chine.

Un potentiel mal connu

"Il faut regarder ce qu'il y a chez nous et on pourrait peut-être éviter d'importer de pays où cela va être prélevé de manière peu intéressante pour l'environnement" poursuit Barbara Pompili.

Le potentiel, mal connu, pourrait pourtant être important en métropole et en outre-mer.

"Nous savons que nous avons du lithium en France, il faut que nous regardions si cela vaut la peine d'en prélever en France. Et dans ce cas-là, nous allons appliquer des règles – que nous avons changé dans le loi Climat – qui font que nous allons avoir besoin d'autorisations environnementales pour pouvoir lancer de nouvelles mines" assure la ministre.

"Il faut savoir ce que l'on veut"

"Cela veut dire que nous pourrons avoir éventuellement des mines mais qui seront beaucoup plus respectueuses de l'environnement que ce qu'il se passe actuellement dans le monde".

Quitte à assumer cet impact environnemental en France? "Il faut savoir ce que l'on veut" poursuit-elle. "Se dire 'ce n'est pas grave, on laisse polluer ailleurs en fermant les yeux'. Non, je préfère qu'on fasse les choses chez nous et qu'on les fasse bien."

Selon nos informations, un projet d'exploration de lithium dans le Massif central sera annoncé dans les prochains mois.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business