BFM Business

Eoliennes en Picardie: l'appel aux particuliers pour financer un projet

Valorem, entreprise pionnière dans le développement des énergies renouvelables, innove dans le financement participatif et lance ce 9 février 2015 une opération de prêt à taux bonifié pour les habitants du territoire.

Valorem, entreprise pionnière dans le développement des énergies renouvelables, innove dans le financement participatif et lance ce 9 février 2015 une opération de prêt à taux bonifié pour les habitants du territoire. - Valorem

Valorem a été pionnière dans les énergies renouvelables en France, elle innove en matière de financement. Elle lance ce lundi 9 février une opération de financement participatif en prêts rémunérés avec des taux d'intérêt bonifiés pour les Picards. C'est une première. Cette opération se déroule sur la plateforme Lendosphere récemment créée. L'objectif: accompagner le développement d'une centrale de huit éoliennes dans la Somme.

En 20 ans d'existence, Valorem a développé 41 parcs éoliens, soit 196 éoliennes et près de 400 MW. Le groupe détient aujourd'hui un portefeuille de 1.500 MW en cours de développement. La Somme est une région propice au développement des éoliennes. C'est la plaine du Santerre qui a donc été retenue pour le nouveau projet porté par ce pionnier des renouvelables. Le permis de construire a été accordé il y a un an. Désormais Valorem doit effectuer des études de sol, consulter et sélectionner les entreprises qui participeront au chantier, pour un démarrage au printemps 2016. Pour cela, il veut associer tous ceux qui le souhaitent à sa démarche: le projet est donc proposé au financement participatif . Il faut dire que la donne a changé avec la loi d'octobre dernier. Les particuliers peuvent prêter aux entreprises avec intérêts, en passant par des plateformes internet agréées en tant qu’intermédiaire en financement participatif.

6 % pour les Picards

Elles ne sont encore que 4 en France à remplir tous ces critères. Parmi elles, Lendosphere qui a vu le jour en décembre dernier. Elle est la seule dédiée à des projets qui contribuent à la transition écologique. A son actif déjà 2 projets financés, 3 sont en cours dont celui de Valorem. Lendosphere garantit des taux d'intérêt compris entre 3,3 % et 10 % . Pour cette opération avec ce jeune acteur de la finance participative, Valorem lance un emprunt de 60 000 €. Le prêt, remboursable en deux ans, propose un taux d’intérêt annuel de 5%. Avec un bonus à 6% pour les Picards. Ce taux d'intérêt bonifié est une première en France. Comme l'explique Amaury Blais, co-fondateur de Lendosphere " Valorem est venu nous voir parce qu'il cherchait depuis longtemps ce type de financement. Le groupe lorgne le modèle collaboratif que l'on peut trouver dans les pays du Nord". Les remboursements sont trimestriels. Jean-Yves Grandidier, président fondateur de Valorem affirme que "son groupe souhaite construire l'avenir de l'investissement citoyen pour les énergies renouvelables . Si, en plus de leurs bénéfices environnementaux, les éoliennes peuvent représenter un produit d'épargne intéressant, alors tout le monde est gagnant ! "

Vers une campagne de plus grande envergure?

Les modalités sont très simples mais peuvent surprendre des particuliers qui ne sont pas habitués à prêter leur argent. Ils peuvent le faire jusqu’à 1 000 euros pour ce projet. Avec cette somme, ils reçoivent huit remboursements trimestriels de 132,13 euros bruts, soit un total de 1.057,06 euros bruts en huit échéances. Lendosphere a pu dresser une typologie de ceux qui viennent sur ce site: ce sont souvent des riverains qui connaissent l'entreprise. Le parc éolien Santerre Énergies permettra de fournir environ 61.900 MWh par an, soit la consommation électrique hors chauffage de 17.700 foyers environ. Les éoliennes devraient sortir de terre en 2016 pour une mise en production à la fin de l’année prochaine. La campagne lancée ce lundi doit durer 31 jours. Lendosphere espère ainsi faire connaître sa démarche. Il espère ne pas en rester là avec Valorem. Amaury Blais n'hésite pas à dire que " si cette collecte réussit, une campagne de grande envergure pourrait être lancée" .

Nathalie Croisé