BFM Business

Éolien: enfin le redémarrage ?

L'observatoire établi par France Énergie Éolienne avec le cabinet de conseil Bearing Point montre un redémarrage de l'activité dans le secteur éolien en 2014

L'observatoire établi par France Énergie Éolienne avec le cabinet de conseil Bearing Point montre un redémarrage de l'activité dans le secteur éolien en 2014 - FEE

"L’éolien, moteur des évolutions du marché de l’énergie et l'éolien au coeur des négociations climatiques". Ce sont les messages délivrés par France Energie Eolienne qui organise ce jeudi 2 octobre son 5ème colloque national à la Grande Halle de la Villette à Paris. L'occasion de dévoiler une photographie exclusive des emplois éoliens et de la contribution de la filière au développement industriel. France Énergie Éolienne qui regroupe 90% du marché des éoliennes en  France est optimiste.

La production éolienne représente 3,4 % de la consommation électrique française mais il y a toutes les raisons que le secteur prenne une place de taille à l'avenir. Ce sont les conclusions encourageantes de cet observatoire unique en son genre établi par France Énergie Éolienne avec le cabinet de conseil Bearing Point. Il vient d'être dévoilé au colloque national éolien à Paris.

Emplois, entreprises, implantations, tout est passé au crible. Un signal positif: malgré un ralentissement depuis 2010, la filière a réussi à stabiliser ses effectifs: l'éolien représente 10 840 emplois, près de 760 sociétés actives à travers 1600 établissements sur tout le territoire.

Les entreprises du secteur sont très diversifiées (bureau d'études, constructeurs de machines, développeurs, exploitants, fabricants de composants, génie civil et électrique, logistique, maintenance). Il est aussi très concurrentiel : GDF Suez est le premier producteur devant Edf Energies Nouvelles et EoleRes. Et pourtant ce petit monde avance.

L'observatoire de Bearing Point note un redémarrage cette année. En 2010, on comptait 1250 MW installés en France. La filière a traversé des turbulences les 3 années suivantes. Au cours du premier semestre ce sont 410 MW qui ont été raccordés . Au total la capacité éolienne cumulée en France s'élève à 8,2 GW. Ce redémarrage est dans tous les cas nécessaire pour atteindre les objectifs de 25 GW dont 6 éoliens offshore à l'horizon 2020.

Des puissances plus importantes

Pour France Énergie Éolienne, il est clair que les évolutions technologiques vont permettre d'accélérer le mouvement afin de diminuer de façon continue les coûts de production et d'accéder à des sites présentant des gisements de vents plus faibles. FEE voit ces rencontres du 2 octobre comme un "speed dating industriel" rassemblant tous les grands acteurs de l’éolien pour permettre aux PME de s’insérer dans un marché en pleine croissance mondiale.

Il propose plus que jamais un pacte industriel au gouvernement et n'hésite pas à bousculer les lignes. Selon le projet de loi sur la transition énergétique, le secteur des énergies renouvelables devra se passer du système actuel de subventions. Pourquoi pas ? lance FEE. "c’est au marché de s’adapter aux énergies renouvelables, et non l’inverse" affirmait il y a quelques jours Frédéric Lanoë, président du syndicat.

FEE salue en tous cas la simplification des cadres juridiques. Les parcs éoliens en cours d'instruction représente des puissances plus importantes que les parcs existants. En 2012, 60 % des projets aboutissaient.

Nathalie Croisé