BFM Business
Energie

Eau chaude, covoiturage... Les principales mesures du plan de sobriété énergétique du gouvernement

Des administrations aux entreprises en passant par les ménages et collectivités, l'ensemble des acteurs de la société sont concernés par le plan de sobriété énergétique dont les mesures seront annoncées jeudi après-midi.

Réduire la consommation d'énergie partout où cela est possible, c'est l'enjeu du plan de sobriété énergétique que le gouvernement va présenter ce jeudi. BFMTV est en mesure de confirmer une grande partie des mesures figurant dans le plan de sobriété énergétique qui sera présenté jeudi après-midi, des mesures dévoilées ce mercredi dans Le Parisien. Tous les pans de l'activité économique comme les sphères privée et publique sont concernés. Voici les principaux points à retenir.

Les mesures ont été élaborées en collaboration avec une quarantaine d'experts sur les thématiques énergétiques et climatiques qui seront par ailleurs présents à la conférence de presse jeudi. Une dizaine de groupes de travail entre les ministres concernés et les acteurs des grandes filières ont également été organisés dans une logique de consultation et de co-construction. De même, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité (RTE) et les autres acteurs français de l'énergie ont aussi pris part au travail en amont.

• Incitation au télétravail dans l'administration

La température des bâtiments administratifs sera diminuée d'un degré supplémentaire (à 18 degrés et non pas 19) en cas de grande tension énergétique, c'est-à-dire si l'indicateur Ecowatt est rouge d'après Matignon. Ces bâtiments n'utiliseront plus d'eau chaude dans les sanitaires à l'exception des douches.

Les employés de la fonction publique seront également incités à opter pour le télétravail à travers une revalorisation de 15% de l'indemnité dédiée. Les véhicules de service devront se soumettre à une baisse de vitesse de 20km/h sur les autoroutes (110 au lieu de 130) et de 10km/h sur les voies rapides (100 au lieu de 100).

• Une charte de seize actions pour le privé

Dans le secteur privé, le plan de sobriété prévoit une charte de seize actions concrètes à caractère incitatif afin d'encourager la lutte contre le gaspillage, la réduction de l'éclairage ou encore l'automatisation du chauffage.

Un ambassadeur pour la sobriété énergétique sera également désigné dans les différentes entreprises tandis qu'un plan de sobriété sera présenté en Comité social et économique et aux délégués syndicaux.

• Un chèque de 100 euros pour favoriser le covoiturage

À partir du 1er janvier prochain, les particuliers pourront bénéficier d'un chèque de 100 euros s'ils s'inscrivent sur une plateforme de covoiturage.

Les collectivités ont également leur lot de mesures, notamment pour les infrastructures publiques. La température des piscines sera abaissée d'un degré, celle des gymnases de deux degrés. L'éclairage des stades est également diminué.

Le plan prévoit aussi une extinction des enseignes lumineuses entre 1h et 6h du matin ainsi que des éclairages publics s'ils sont équipés d'un boîtier horloge permettant de couper l'alimentation.

• Une vaste campagne de communication

Pour assurer l'adhésion la plus vaste à ce plan de sobriété énergétique, le gouvernement va mettre en place une dense campagne de communication. Celle-ci sera lancée dès lundi prochain autour des écogestes. Elle dispensera plusieurs rappels comme le chauffage à 19 degrés dans les pièces principales et à 17 degrés dans les chambres, le chauffe-eau limitée à 55 degrés, l'arrêt des appareils en veille ou encore l'usage décalée des machines en dehors des pics de consommation.

Enfin, une météo de l'énergie sera déployée à la télévision et en radio avec le code couleur Ecowatt. Le disposiotif deviendra le véritable baromètre de la météo énergétique en France pour permettre aux Français de connaître l'état de la consommation nationale chaque jour et à chaque heure.

Anne Saurat-Dubois et Timothée Talbi