BFM Business

Energie: le solaire bientôt aussi peu cher que le charbon

L'énergie solaire devient de plus en plus compétitive à mesure que les progrès technologiques s'accumulent.

L'énergie solaire devient de plus en plus compétitive à mesure que les progrès technologiques s'accumulent. - Christof Stache - AFP

Grâce aux progrès technologiques et à la production en série de panneaux solaires, le prix de l'énergie d'origine photovoltaïque se rapproche de celui de l'énergie fossile. Et à terme, encore moins cher.

L'électricité d'origine solaire coûtera bientôt, non pas le même prix, mais moins cher que celle que peut produire une centrale à charbon. Une bonne nouvelle notamment pour l'Allemagne, qui a décidé en 2013 de sortir du nucléaire et a depuis largement recours à la production d'électricité d'origine fossile, nettement plus polluante.

A l'origine de cette baisse annoncée de prix de revient, une innovation dans la production de panneaux photovoltaïques: une cuisson à très haute température -plus de 2.500 degrés- des plaques de silicium, le matériau qui compose le plus fréquemment les panneaux solaires aujourd'hui. Cette méthode, rendue possible grâce à des fours surpuissants, devrait permettre de réduire le coût de l'énergie solaire de plus de 20% dans les prochaines années, raconte le site d'actualité américain Quartz, lundi 20 avril. 

Une entreprise, 1366, se trouve derrière cette innovation. Son PDG, Frank van Mierlo, assure ainsi que "cette humble plaquette solaire permettra d'être aussi peu chère que le charbon et de changer radicalement la façon dont nous consommons de l'énergie".

Convertir plus de lumière en énergie

Grâce aux progrès technologiques, et à une montée en puissance de la production, le jour où les sources d'énergie renouvelables telles que le solaire et l'éolien atteindront des coûts similaires à l'électricité d'origine fossile arrive à grand pas. Sur les panneaux photovoltaïques, les innovations technologiques permettent de convertir un pourcentage plus élevé de lumière solaire en énergie, entraînant une baisse de son prix. Si bien que dans certains cas, elle est déjà moins chère que celle produite de manière traditionnelle.

En janvier 2015, la société saoudienne ACWA a bluffé les analystes. Elle a gagné un appel d'offre pour construire une centrale solaire de 200 mégawatts à Dubaï (un EPR en produit 1.800) pour 6 cents le kilowattheure. Soit un coût inférieur à celui de l'énergie au gaz naturel ou au charbon, compris entre 6,4 et 9,6 cents, selon l'agence d'information sur l'Energie américaine

Un prix réduit de moitié 

Au début des années 2000, le prix d'un panneau solaire oscillait autour de 4 dollars par watt. Puis de 2007 à 2014, le prix des modules a chuté à 50 cents par watt. Une réduction spectaculaire liée à plusieurs facteurs. Mark Barineau, un analyste solaire de Lux Research cité par Quartz, évoque notamment de nouveaux processus de fabrication: l'utilisation d'une couche plus fine de silicium, une meilleure efficacité des panneaux, le recours à du plastique plutôt que du verre pour composer les panneaux et une plus grande automatisation de la fabrication.

De son côté, la société 1366 assure que son innovation sera opérationnelle sur le plan industriel dès 2016. Elle devrait encore faire chuter de 20% le coût global des panneaux. Dans les dix ans à venir, le coût des modules solaires pourrait ainsi passer à 25 cents par watt, soit la moitié de son prix actuel.

Reste un sujet. Et non des moindres: la production énergétique des panneaux solaires est liée aux conditions météorologiques et non à la demande. La montée en puissance ce mode de production suppose donc aussi que les technologies de stockage de l'électricité se développent et se perfectionnent.

N.G.