BFM Business

EDF redémarre deux réacteurs

La centrale de Tricastin est la plus touchée par les arrêts de réacteurs.

La centrale de Tricastin est la plus touchée par les arrêts de réacteurs. - PHILIPPE DESMAZES / AFP

Dix seront encore à l’arrêt au 1er janvier. La relance prend un peu plus de temps que prévu.

Petit à petit, les centrales nucléaires d’EDF redémarrent. Ce lundi soir, deux réacteurs des centrales de Gravelines et Tricastin ont été relancés, portant à dix le nombre d’unités encore à l’arrêt. Ils fonctionneront à pleine puissance vendredi.

Samedi 31 décembre, la centrale de Tricastin réalisera une double opération de réouverture d’un de ses quatre réacteurs et de fermeture d’un autre. L’arrêt du quatrième, qui devait intervenir le 31 décembre, sera finalement stoppé le 8 janvier. "Les températures étant basses et la demande en électricité faible entre les fêtes, nous avons étalé les redémarrages pour gérer la relance de l’ensemble de la centrale de Tricastin", explique-t-on chez EDF.

En tout, le groupe a repoussé trois relances de réacteurs d’ici à mi-janvier. A cette date, il restera encore six unités arrêtées sur les 58 du parc nucléaire français. EDF s’était engagé à ce que l’essentiel de ses réacteurs soient redémarrés pour la fin de l’année 2016. L’opération aura dérapé d’une quinzaine de jours…

MP