BFM Business

EDF a perdu plus d’un million de clients en un an

Le monopole d'EDF est mis à mal.

Le monopole d'EDF est mis à mal. - Jeff Pachoud - AFP

Depuis un an, l’électricien fait face à une hémorragie de ses clients particuliers. Le phénomène ne fait que commencer sur un marché qui s’ouvre enfin.

Le monopole s’effondre. Dix ans après l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence, le mastodonte EDF souffre. Selon les derniers chiffres du régulateur de l’énergie, le groupe a encore perdu 286.000 clients au deuxième trimestre. Il en avait déjà vu partir 297.000 à la concurrence au premier trimestre. Sur un an, EDF a vu 1,12 million de clients rejoindre les opérateurs alternatifs, soit 100.000 par mois! Par rapport à 2016, la perte de client a quasiment doublé. EDF tente de rassurer en expliquant que ses clients lui font confiance et que la résistance à les quitter reste forte. Un discours déjà entendu il y a quelques années dans le secteur des télécoms quand Free est arrivé…

Direct Energie et Engie (ex-GDF Suez) sont les deux principaux fournisseurs à profiter de cette hémorragie. Le marché de l’électricité n’étant pas très concurrentiel en France. Le premier a annoncé la semaine dernière avoir gagné 356.000 clients sur le premier semestre pour l’électricité grâce à des prix inférieurs de 5% à ceux d'EDF. En 2015, 470.000 entreprises avaient été obligées de changer d’offre à cause de la fin des tarifs réglementés. Ce mouvement a ouvert la voie pour les particuliers. Ils ont réalisé qu’ils pouvaient changer facilement d’opérateur. Les groupements d’achats ont également poussé des clients à quitter EDF. En 2016, Lampiris a ainsi gagné 100.000 clients, tous chipés à l’électricien historique.

L'arrivée du rival Total

Le mouvement de pertes de clients ne fait que commencer alors qu’un rival de taille va débouler sur le marché. Jeudi, Total va lancer une offre de gaz et d’électricité en France à destination des particuliers. Une offre "low cost" comme l’a indiqué sur BFM Business son PDG Patrick Pouyanné qui vise trois millions de clients particuliers grâce à Internet et à son réseau de 2.200 stations-services dans l’Hexagone. Nul doute que la force de frappe financière et commerciale du géant pétrolier provoquera un nouveau choc pour EDF. Selon nos informations, l’électricien se prépare à dégainer de nouvelles offres pour répondre à la concurrence.

Le marché de l’électricité va s’ouvrir comme celui du gaz ces dernières années. Engie, l’ancien monopole de Gaz de France a ainsi perdu 25% de ses clients en dix ans. Si le même impact intervenait pour EDF, environ sept millions de clients quitterait l’électricien dans les prochaines années… Anticipant ce mouvement combiné à la baisse des prix de marché, le groupe a d’ores et déjà prévu une baisse de 12% de ses marges en 2017, soit 2 milliards d’euros.

Matthieu Pechberty