BFM Business

"Économiser de l'énergie, c'est améliorer sa compétitivité" explique Christel Heydemann (Schneider Electric)

Invitée sur le plateau de Good Morning Business, la présidente de Schneider Electric France explique l'intérêt pour les entreprises, et notamment dans l'industrie, de participer à la lutte contre le changement climatique.

"On va vers un monde de l'énergie qui est très différent de celui qu'on a connu et qui a été construit depuis un siècle". A la tête de Schneider Electric France, Christel Heydemann observe le changement majeur qui s'opère dans son secteur. Alors que la COP25 s'est montrée très décevante, la patronne du groupe industriel français rappelle pourtant l'intérêt de lutter contre le changement climatique, notamment en visant des économies d'énergie. "On est convaincu que ça rapporte plus" que cela ne coûte, explique-t-elle sur le plateau de Good Morning Business, ce lundi. "Economiser de l'énergie, c'est améliorer sa compétitivité quand on est un industriel."

Et de prendre l'exemple de son groupe: "Tous les 3 ans, on diminue de 10% notre consommation d'énergie. Donc, 10% d'économisé, c'est évidemment tout ça en moins dans le compte de résultat et c'est de la compétitivité" souligne-t-elle.

Economiser, c'est donc l'enjeu majeur dans l'avenir. "On parle souvent de la pointe de consommation (…) en hiver" explique Christel Heydemann. Mais, "le réservoir d'effacement n'est pas totalement utilisé." L'effacement, c'est "faire en sorte d'éteindre certains appareils qui consomment de l'électricité." En clair, il s'agit donc de "piloter très finement l'offre et la demande d'énergie, en temps réel" poursuit-elle. "Ce sont des choses que les technologique permettent de faire mais que les systèmes ne sont pas forcément encore équipés pour faire, mais on y travaille."

Une chose est sûre, "c'est de la technologie qui va permettre d'accompagner et d'aller consommer intelligemment l'énergie demain" assure la patronne de Schneider Electric France.

Thomas Leroy