BFM Business

Des dalles de moquette moins polluantes: Interface franchit un cap

Interface, leader mondial de la fabrication de revêtements de sols modulaires franchit une nouvel étape de son engagement "Mission Zéro" et propose une dalle de moquette qui affiche la plus faible empreinte carbone de toute l'histoire.

Interface, leader mondial de la fabrication de revêtements de sols modulaires franchit une nouvel étape de son engagement "Mission Zéro" et propose une dalle de moquette qui affiche la plus faible empreinte carbone de toute l'histoire. - Interface

En raison des colles peuvent dégager des composés volatils nocifs pour la santé et l'environnement. Sans oublier le formaldéhyde, un gaz très irritant ainsi que des éthers de glycol. Les

Les colles utilisées pour la moquette peuvent dégager des composés volatils nocifs pour la santé et l'environnement. Sans oublier le formaldéhyde, un gaz très irritant ainsi que des éthers de glycol.

Interface a développé une moquette innovante Microsfera qui s'attaque aux deux principales sources d'émissions de CO2 de l'industrie du tapis : le fil nylon et la couche intermédiaire appelée sous-couche. Interface avait déjà commencé à réduire drastiquement la quantité de fibre utilisée dans les dalles de moquette avec sa structure Microtuft™. Le groupe franchit une étape supplémentaire en utilisant de la fibre de polypropylène. C'est un processus de fusion modulaire novateur qui permet de fusionner directement sur la sous-couche. Plus besoin de recourir au latex.

Résultat: une empreinte carbone inférieure à la moitié de celle d'une dalle de moquette traditionnelle fabriquée avec une fibre en polyamide 100% recyclée. Seulement 3 kilos de carbone sont rejetés au m², de l’extraction des matières premières à la production. Les chiffres sont avancés par l'entreprise.

En comparaison, une dalle de moquette traditionnelle libère, en moyenne, 12 kilos de CO2 au m2, tandis qu'une moquette composée à 80% de laine et à 20% de nylon en libère 63 kilos. Interface ne néglige pas pour autant le design et mise sur des nuances de couleur: gris industriels, bleus tendance inspirés du denim et des cuivres brut. Le groupe reste plus discret sur le prix du produit.

Recyclage et filets de pêche

Depuis les années 90, Interface est très engagé dans une stratégie durable. En 1994, son président Ray Anderson reconnaissait déjà que le modèle industriel mondial était fondamentalement incompatible avec le développement durable. Son objectif est grand: devenir la première entreprise à adopter un modèle entièrement orienté sur le développement durable, en neutralisant complètement l’impact négatif de ses activités sur l’environnement. Son nom: "Mission Zéro". Il compte y parvenir d'ici 2020.

Son principal défi est donc de devenir indépendant du pétrole, la base du nylon. Il mise sur le recyclage et a même lancé un programme de transformation de filets de pêche. Une ONG l'accompagne notamment dans sa démarche aux Philippines. Au final, le groupe y a gagné des parts de marché. Interface est souvent cité en exemple: le groupe a reçu le Prix Hermès de l’Innovation 2014, dans la catégorie "Amélioration de la relation entre l’homme et la nature" pour son programme Net-Works™ , il a également été récompensé lors des European Business Awards pour l’environnement dans la catégorie "Business Coopération". Selon une étude Lavery-Pennell, un nouveau modèle économique de ce type en Europe permettrait de réaliser 100 milliards d'euros de bénéfices supplémentaires par an.

Nathalie Croisé