BFM Business

Costa Croisières va mettre à flots deux navires écolos

Le projet Costa "Excellence" prévoit la livraison de deux bateaux propulsés au gaz naturel liquéfié.

Le projet Costa "Excellence" prévoit la livraison de deux bateaux propulsés au gaz naturel liquéfié. - Costa Croisières

Le croisiériste italien a l'intention d'agrandir sa flotte et de la convertir aux énergies propres. Deux paquebots propulsés au gaz naturel liquéfié viennent d'être commandés.

L'ère du "tout-mazout" dans le secteur des transports semble être révolue. Après les transports en commun, devenus plus propres ces dernières années, les enjeux écologiques gagnent désormais le domaine maritime. Et Neil Palomba, président de Costa Croisières (filiale du groupe américain Carnival), entend bien surfer sur la vague.

Dans un communiqué daté du 28 juillet, l'entreprise annonce avoir passé commande de deux nouveaux paquebots. Originalité, ils seront dotés d'une motorisation hybride GNL-fioul.

Le contrat signé prévoit également la fourniture, par le numéro un de la construction navale, l'entreprise Mayer Werft de plusieurs autres navires aux technologies similaires. Des bateaux destinés à la compagnie Aida Cruises, filiale allemande de Costa. Le montant du bon de commande - tenu secret - s'élève à plusieurs milliards de dollars. 

Les navires, dont la livraison est prévue entre 2019 et 2020, seront fabriqués sur deux sites, à Turku (Finlande) et à Papenburg (Allemagne).

Une réduction significative des rejets polluants 

Le projet, pour l'instant baptisé "Excellence", prévoit de porter la capacité de ces navires à 6.600 passagers et 750 membres d'équipages chacun, de quoi éclipser l'actuel bateau star de la flotte, le Costa Diadema.

Ces deux paquebots seront les premiers à disposer d’une motorisation hybride et à être propulsés au GNL. Le gaz naturel liquéfié, énergie fossile propre, est en fait du méthane, qui, porté à très basse température passe de l’état gazeux à l’état liquide. Un procédé qui permet d’en réduire le volume et donc, de le stocker plus facilement. Ce carburant possède d'autres vertus, il permet notamment de moins consommer et de moins polluer. 

Les rejets d'oxyde d'azote (NOx) sont ainsi réduits de près de 85%, ceux de CO2, le dioxyde de carbone, chutent de 20%. Enfin les émissions d'oxyde de soufre (SOx) sont fortement réduites. 

Dans son communiqué, la compagnie maritime annonce que ce carburant fournira "100% de l’énergie au port comme en mer". L'hybridation au fioul servant de combustible de secours, au cas où le bateau ne pourrait pas être avitaillé en gaz. 

Antonin Moriscot