BFM Business

Comment Alter Equity3P associe rentabilité et responsabilité

Alter Equity3P est le seul fonds d'investissement français conditionnant son investissement à un impact positif de l'entreprise sur l'environnement et la société. Il a investé dans Bo.ho green qui propse des produits de maquillage naturel

Alter Equity3P est le seul fonds d'investissement français conditionnant son investissement à un impact positif de l'entreprise sur l'environnement et la société. Il a investé dans Bo.ho green qui propse des produits de maquillage naturel - Alter Equity

La semaine prochaine se tiendra Impact2, sorte de Davos de l'entrepreneuriat social, qui mettra en avant l'"impact investing": où comment conjuguer rentabilité et responsabilité. C'est tout l'objectif de Fanny Picard, associée fondatrice d'Alter Equity3P, un fonds d'investissement français d'un nouveau genre.

"L'intérêt général me tient à cœur depuis longtemps. Je souhaitais trouver un équilibre entre ma sensibilité à ce sujet et ma vie professionnelle". C'est donc en toute logique que Fanny Picard, après avoir été associée à un grand nombre d'opérations de fusions &acquisitions et d'investissement, après avoir été responsable des opérations financières et membre du comité exécutif de Wendel, être passée par Rothschild et la direction des fusions-acquisitions de Danone, a fondé fin 2013 Alter Equity3P avec Etienne Allilaire. 3P pour People Planet Profit, car Fanny Picard croit à une croissance rentable et responsable. "Nous devons utiliser les outils du capitalisme pour soutenir une société plus responsable." Alter Equity3P est ainsi le premier fonds d’investissement français conditionnant son investissement à une double exigence d’impact positif sur la société.

Un business plan extra-financier

Les marchés financiers en sont encore aux balbutiements mais Fanny Picard est visiblement très persuasive. Elle a ainsi réalisé la plus importante levée initiale dans l'investissement responsable et rentable: plus de 20 millions d'euros auprès d'entrepreneurs et d'investisseurs institutionnels dont BPI France, Crédit Agricole Assurances via Predica, BNP Paribas, ou la région Ile-de-France.

Pour investir dans une entreprise, spécifiquement une PME, les modalités sont claires: l'activité doit avoir un impact positif sur l'environnement ou les personnes équivalent à au moins 50% de son chiffre d'affaires. Par ailleurs, la PME doit s'engager dans une dynamique de progrès en matière de responsabilité sociale et environnementale. Une grille de critères d'évaluation est soumise aux chefs d'entreprises. Ils doivent choisir entre 5 et 10 indicateurs dans une liste développée par l'équipe de gestion et mettre au point un business plan extra-financier. Un plan d'intéressement du management à ses questions doit aussi être mis en place.

Alter Equity ne se contente donc pas de prendre des participations minoritaires ou majoritaires au capital de PME d'un montant de 500.000 à 5 millions d'euros, le fond accompagne donc aussi la démarche globale. Les autres critères de sélection sont un chiffre d'affaires supérieur à un million d'euros, un fort potentiel de croissance et aussi un potentiel de cession à terme. A la clé, un rendement attractif pour les investisseurs, de l'ordre de 10%: responsabilité et rentabilité sont donc bel et bien liées.

1.000 milliards de dollars bientôt dans le monde

C'est ainsi qu'Alter Equity a réalisé son premier investissement dans Bo.ho green. Cette entreprise de consommation responsable propose des produits de maquillage, naturels, éco-conçus et à des prix moins élevés que la cosmétique traditionnelle. "J'avoue avoir pensé dans un premier temps investir dans des entreprises dédiées à la transition énergétique ou encore à l'économie circulaire. Je ne pensais pas au maquillage bio", explique Fanny Picard. "Puis nous avons appris que 40% des produits de maquillage conventionnels contiendraient des perturbateurs endocriniens. Le coût en termes de santé publique de ces perturbateurs endocriniens s’élèverait à plus de 150 milliards d'euros par an en Europe."

Alter Equity a donc investi 950.000 euros dans Bo-Ho en juin dernier. L'entreprise affiche une croissance de 30% et réalise 25% de son chiffre d'affaires à l'export. Elle se caractérise notamment par la vente de produits pour moitié en pharmacie. Une autre part des ventes se réalise dans les magasins bio. Alter Equity souligne à quel point l'environnement est porteur: selon une étude Ethicity, 70% des consommateurs privilégient des marques ayant "une véritable éthique".

Fanny Picard a conscience d'être à l'avant-garde d'une nouvelle tendance. Les études sont formelles: l'impact investing devrait peser de 500 à 1000 milliards de dollars dans le monde à l'horizon 2020.

Nathalie Croisé