BFM Business

Chine: Chen Guangbiao, le milliardaire écolo dingo

Chen Guangbiao, avec costume vert pomme et drapeaux rouges, un excentrique modèle d'écologie à la chinoise.

Chen Guangbiao, avec costume vert pomme et drapeaux rouges, un excentrique modèle d'écologie à la chinoise. - -

Son nom n'évoque pas grand-chose en France, mais en Chine, c'est une sorte de superstar un peu mégalo. Chen Guangbiao a fait fortune dans le recyclage, et milite pour l'environnement. Portrait de ce milliardaire pas comme les autres.

Son costume vert pomme contraste avec sa coupe de cheveux stricte à la chinoise. Une image qui colle tout à fait à Chen Guangbiao, milliardaire chinois hors-norme. Ce promoteur de la "philanthropie agressive" et défenseur de l’écologie mène des actions depuis plusieurs années pour sensibiliser les Chinois à l’environnement.

En janvier dernier, il a ainsi offert des canettes d’air pur du Tibet dans les rues de Pékin, un symbole de protestation contre la pollution affolante de la capitale chinoise. En 2011, il avait déjà détruit sa Mercedes à coup de marteau-piqueur, avant d’offrir des vélos à tous ses employés.

Un écolo très nationaliste

Chen Guangbiao, qui apprécie de parler de lui à la troisième personne, a ainsi expliqué au journal britannique The Guardian vouloir "marquer le nom de Chen Guangbiao dans l’Histoire". Ultra-nationaliste, le milliardaire est un généreux donateur apprécié de ses concitoyens.

S’il vient systématiquement en aide aux victimes de tremblements de terre, Chen Guangbiao s’est aussi offert une pleine page dans le New York Time pour défendre la revendication chinoise sur les îles Senkaku. Ces territoires sont actuellement disputés par la Chine, le Japon et Taïwan.

Bénéficiant de l’aval du gouvernement, Chen Guangbiao compte bien devenir une sorte de super-héros de la générosité. En distribuant ses largesses, le milliardaire espère aussi inciter ses compères à faire de même: "Sur 100 milliards de yuans de dons chaque année, 60% le sont grâce à l’influence de Chen Guangbiao", affirme-t-il.

Une fortune sur des gravats

Mais son domaine de prédilection reste l’écologie. Le dirigeant d’entreprise défend une hausse des prix de l’essence, la fin des automobiles et moins d’émissions de CO2. "Mes actions attirent l’attention du public sur l’environnement" se félicitait le milliardaire, dans un entretien au Monde en février dernier.

Et l’environnement, sa fortune vient de là. Au début des années 2000, Chen Guangbiao a lancé Jiangsu Huangpu, une société de recyclage de matériaux de démolition. Avec près de 2 milliards de tonnes de gravats issus de la démolition chaque année et un marché immobilier en plein boom, le secteur est porteur en Chine.

Sa fille "environnement"

L’affaire est on ne peut plus rentable pour le Chinois: il récupère de l’argent pour débarrasser les chantiers de démolition et en gagne aussi en revendant les matériaux triés et recyclés. La fortune de Chen Guangbiao est estimée à 4,5 milliards de yuans par le magazine Forbes, soit 540 millions d’euros.

Des revenus qu’il a décidé de léguer entièrement à la fondation Bill Gates après sa mort. "Si je suis parti de zéro, mes enfants peuvent en faire autant", avait alors déclaré celui qui est né dans une famille pauvre de la province de Jiangsu, au nord de Shanghai.

Ses enfants sont eux aussi un symbole de l’engagement écologique du milliardaire. Sa fille adoptive s’appelle ainsi Huan Jing, ce qui signifie "environnement" et il a baptisé son fils Huan Bao, traduction de "protection de l’environnement". Une décision qui n'a pas vraiment plu à l'intéressé, reconnaît Chen Guangbiao...

A.D.