BFM Business

Ces stations-service qui font le plein d’hydrogène vert

Wh2, une entreprise française, déploie deux stations-service d'hydrogène.

Wh2, une entreprise française, déploie deux stations-service d'hydrogène. - Damien Meyer - AFP

Progressivement des constructeurs automobiles prennent le virage de l’hydrogène. Pour répondre à ces nouvelles attentes, certaines entreprises déploient une nouvelle infrastructure: la station-service d'hydrogène.

Le nouveau défi des constructeurs automobiles consiste à préserver l’environnement. Celles qui en profitent en premier lieu sont les sociétés de production d’hydrogène, une source d'énergie alternative à l'essence.

L'une d'elle, Wh2, présente depuis 2011 sur le marché de la production et de la distribution d’hydrogène, vient de livrer une station à Lyon. Une seconde sera livrée courant avril. Elles ressemblent en tout point aux stations-services traditionnelles, sauf qu'elles distribuent de l'hydrogène liquide en lieu et place d'essence ou de diesel. 

Un marché émergent

Ce lancement intervient à une période stratégique, alors que les constructeurs d'automobile prennent le virage de l'hydrogène. Toyota, le premier constructeur d’automobile, a ainsi lancé son modèle Mirai, en mi-décembre 2014.

Wh2 espère donc profiter de cette tendance pour devenir un acteur incontournable du déploiement des infrastructures de distribution en France. "Nous avons un seul engagement fort: développer la mise en oeuvre de solutions de transports propres sur le territoire français", déclare Pierre Picard, PDG de Wh2. Il se félicite par ailleurs du développement de cette filière, "un signe très positif pour les énergies renouvelables en France".

Cette nouvelle station a une capacité de livraison de 2,5kg/jour. Wh2 propose en outre ces modèles de distributeur, qui ont le mérite de pouvoir être déplacé, à la location de courte durée, et même à la vente. De grandes sociétés dont la flotte fonctionne à l'hydrogène ont déjà acquis leur propre station. 

Khadria Fouad-Djama