BFM Business

Ces 3.000 éoliennes qui produisent autant que 10 réacteurs nucléaires

En 2014, les parcs éoliens offshores européens ont produit 10.393 mégawatts-heure.

En 2014, les parcs éoliens offshores européens ont produit 10.393 mégawatts-heure. - Martina Nolte - Wikimedia - CC

Les eaux européennes accueillent de plus en plus d'éoliennes offshores. En 2014, leur puissance cumulée a atteint l'équivalent de 10.393 mégawatts.

Des parcs éoliens offshores aussi puissants que des centrales nucléaires. La comparaison peut sembler audacieuse. Elle ne l'est pourtant plus. Sur la base de données datant de 2014, les membres de l'association européenne de l'énergie éolienne (EWEA), ont en effet calculé, que la puissance cumulée de l'ensemble des éoliennes offshores situées en Europe est équivalente à celle produite par 10 réacteurs nucléaires. 

Parmi les grandes sources d'énergies renouvelables actuellement disponibles (solaire, biomasse, hydroélectricité ou encore géothermie) l'énergie produite par le vent tire plus particulièrement son épingle du jeu. Ces dernières années, l'installation des parcs offshore, c'est-à-dire situés en pleine mer, a connu une très forte progression sur le territoire européen. Un développement favorisé par l'attrait du Royaume-Uni, de l'Allemagne et des Pays-Bas pour cette technologie. 

Depuis le début de l'année 2015, 580 nouvelles installations ont été raccordées portant ainsi à 3.072 le nombre total d'éoliennes offshores fonctionnelles dans les eaux européennes. Des installations réparties dans 82 parcs eux-mêmes situés dans 11 pays différents. Près d'une centaine d'autres turbines ont été livrées et installées, mais attendent toujours leur raccordement au réseau électrique. 

Siemens, leader du marché de l'éolienne 

Du côté des constructeurs, une nouvelle fois, c'est l'Allemagne qui tient le haut du pavé. Le fabricant Siemens, leader en Europe - avec près des deux tiers du marché fin 2014 - vient encore de produire plus de la moitié (54,9%) des turbines installées depuis le début de l'année. Viennent ensuite MHI Vestas (19%) et Adwen (15,6%) co-entreprise entre l'Espagnol Gamesa et Areva

Toujours au cours du premier semestre, l'EWEA a constaté "un appétit croissant" des investisseurs pour cette source d'énergie. Ils semblent moins frileux à financer des projets éoliens offshore, que ce soit par de la dette ou sur les marchés. Cinq projets, d'une capacité de 1.800 mégawatts-heure (MW), vont voir le jour prochainement au Royaume-Uni et en Allemagne. Un investissement chiffré à près de 1,7 milliards d'euros. 

Du côté de la France, six projets de parcs éoliens en mer, pour une puissance totale de 3.000 MW sont dans les cartons. La première tranche pourrait être opérationnelle d'ici à 2020 au plus tard.

A.M. avec AFP