BFM Business

Benoît Potier: "Il faut faire plus appel à l'émotionnel"

Benoît Potier, le PDG d'Air Liquide, a gagné le prix du Manager de l'année lors des BFM Awards. Sur BFM Business ce vendredi 4 novembre, il est revenu sur son mode de management.

"Autrefois, c'était du top down, maintenant c'est du bottom up". Benoît Potier, le PDG d'Air Liquide, a remporté le prix du Manager de l'année lors des BFM Awards, grâce à la réussite industrielle de son groupe et ses résultats à long terme. Depuis son arrivée à la tête du groupe, en 1997, le cours de bourse a été multiplié par presque quatre. Air Liquide mène actuellement à bien le rachat de l'américain Airgas, qui va lui permettre de devenir le numéro un des gaz industriels devant l'allemand Linde et d'avoir certaines ambitions sur le e-commerce.

Sur BFM Business, Benoît Potier explique sa manière de manager. "Il faut revenir à l'homme, aux collaborateurs, aux clients". Pour lui, ce n'est plus au sommet de tout diriger. L'important est de se concentrer sur l'essentiel, à savoir l'humain.

"Il faut que l'innovation prenne le pas sur la duplication"

Le PDG d'Air Liquide précise: "La part de l'émotionnel a significativement augmenté par rapport au rationnel. Aujourd'hui tout va vite. Il faut faire plus appel à l'émotionnel". Et il ajoute: "Il faut que l'innovation prenne le pas sur la duplication". Même si cela signifie faire face à l'échec. "Il faut accepter l'environnement de l'innovation, c'était-à-dire que ce n'est pas 100% de réussite".

Cette part de l'innovation est fondamentale aux yeux de Benoît Potier. "Les 10 ou 15 dernières années on a été amenés à 'envahir le monde' en saisissant les opportunités, en dupliquant ce qu'on savait faire. Cette phase est finie, maintenant il faut innover. C'est un grand changement". C'est d'ailleurs dans cette optique qu'il rachète Airgas. "Dupliquer limite la croissance. Il faut chercher la croissance, ouvrir les vannes".