BFM Business

Après les attentats, la COP21 sera moins festive que prévue

L’État a choisi de ne pas ajourner la COP21, qui doit réunir 195 pays au chevet du climat, mais plusieurs manifestations portées par la société civile ont été annulées par l’exécutif, pour des raisons de sécurité.

Le gouvernement a finalement tranché. Dans le contexte sécuritaire actuel, l’exécutif a décidé de "ne pas autoriser" les deux grandes marches pour le climat prévues en France le 29 novembre et le 12 décembre prochain en marge de la COP21. En cause, le manque de personnel suffisamment disponible pour assurer la sécurité des milliers de participants attendus.

Si ce cas-là est désormais réglé, d’autres événements sont eux toujours sur la sellette. Pour les services de l'État, il s’agit désormais de ménager la chèvre et le chou. La principale crainte étant qu'en annulant toute la programmation autour de cette conférence sur le climat, des manifestations illégales et non-encadrées fleurissent dans toute la France. 

Ainsi, Laurent Fabius, appelé à présider cette COP21, a précisé que seuls les événements "organisés dans des espaces fermés et aisément sécurisables" seront maintenus. Histoire de conserver quand même ce petit côté "festif" -rassemblant scientifiques, ONG, et citoyens- initialement associé aux débats diplomatiques.

Des événements maintenus 

La "Coalition Climat 21", organisatrice des deux marches annulées regrette bien évidemment la décision de l'État. Cependant, deux autres de ses rendez-vous sont maintenus. Le Sommet citoyen pour le climat se tiendra comme prévu les 5 et 6 décembre à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Dans la capitale, la "Zone d’action pour le climat", sera à découvrir du 7 au 11 décembre au Centquatre

Les jeunes aussi pourront participer à leur COP, ou plutôt à la COY11 (Conference of Youth). Un rassemblement qui se veut "un lieu d'inclusion, de partage et de construction". 5.000 jeunes du monde entier sont attendus à Villepinte pour échanger pendant trois jours, du 26 au 28 novembre. 

Toujours au coeur de Paris, le rendez-vous "Solutions 21" est également maintenu. Les organisateurs de cette vaste exposition ouverte gratuitement au public se sont engagés auprès des autorités à considérablement renforcer le niveau de sécurité du site, et ce à leurs frais.

L'ouverture des négociations sous haute surveillance

Du coté du Bourget (Seine-Saint-Denis) et coeur névralgique de cette COP, tous les événements prévus ont été maintenus indique la présidence française de la conférence. La "Galerie des Solutions by World Efficiency" ouvrira bien ses portes aux professionnels et particuliers du 2 au 9 décembre. 

L’ouverture des négociations, grand moment politique de cette conférence, aura bien lieu. A l'occasion de cette séance devant réunir plus d’une centaine de chefs d’état venus du monde entier, la sécurité sera tout particulièrement renforcée.

Antonin Moriscot avec Sidonie Watrigant