BFM Business

Allemagne: la CDU et le SPD trouvent un accord sur le gaz de schiste

Angela Merkel (CDU) rencontre son rival Peer Steinbrück (SPD) après la défaite de ce dernier.

Angela Merkel (CDU) rencontre son rival Peer Steinbrück (SPD) après la défaite de ce dernier. - -

Les deux partis allemands se sont mis d’accord sur un moratoire concernant la fracturation hydraulique. Il s’agit d’une première étape significative dans les négociations pour créer une coalition gouvernementale.

Pas de fracturation hydraulique en Allemagne. Voilà le premier point d’accord entre les chrétiens-démocrates d’Angela Merkel et ses futurs partenaires de coalition, le SPD. "Nous nous sommes mis d’accord sur un moratoire", a déclaré le responsable environnement des sociaux-démocrates, ce vendredi 8 novembre.

L’exploration ou l’exploitation de gaz de schiste par fracturation hydraulique avaient déjà été interdits par le gouvernement sortant, dans l’attente des élections de septembre. Les résultats ont finalement forcé Angela Merkel a négocier une grande coalition avec les sociaux-démocrates.

Or, les négociations, en cours depuis plus d’un mois, n’ont toujours pas abouti. L’environnement, thème majeur des discussions, est donc le premier point symbolique sur lesquels les deux partis tombent d’accord.

Baisse des subventions aux éoliennes

Outre la fracturation hydraulique, le texte commun rédigé par la CDU et le SPD prévoirait une baisse des subventions aux éoliennes. Celles pour les panneaux solaires ne semblent pas menacées pour le moment.

Prochain point environnemental sur lequel les deux partis doivent trouver un terrain d’entente: les aides accordées aux entreprises dans le domaine énergétique. Près de 2.000 sociétés allemandes bénéficient de déductions fiscales, n’ayant pas besoin de payer pour les énergies vertes.

D’autres points restent à voir comme la double-nationalité, et le logement. CDU et SPD sont toutefois confiants sur la formation d'un nouveau gouvernement avant Noël.

A.D. avec agences