BFM Business

À Londres, les gobelets usagés ont désormais leurs poubelles

7 millions de gobelets cartonnés sont jetés chaque jour à Londres.
 (image d'illustration)

7 millions de gobelets cartonnés sont jetés chaque jour à Londres. (image d'illustration) - Mario Tama - Getty Images North America - AFP

La capitale britannique vient d'installer d'imposants bacs jaunes destinés à recueillir les gobelets en plastique ou en carton dont se débarrassent les passants. Objectif: faciliter leur recyclage.

À Londres, la lutte contre les gobelets de chez Starbucks, McDonald's ou encore Costa Coffee est déclarée. Pour illustrer ce combat, depuis lundi 3 avril, londoniens comme simples touristes peuvent croiser sur leurs chemins d'immenses poubelles jaunes, en forme de gobelet.

Disséminées à travers la ville, dans des endroits stratégiques comme les gares, les stations de métro ou encore les parvis des centres commerciaux, ces conteneurs sont censés recueillir les tasses cartonnées, jetées par les amateurs de café et autres boissons à emporter.

Portée par la fondation Hubbub, avec le soutien des autorités et d'une cinquantaine de banques, cette initiative nommée "#SquareMileChallenge" vise à alerter les consommateurs sur l'absence de filière de recyclage prenant en charge ces produits. Selon l'organisation, 2,5 milliards de gobelets sont utilisés chaque année au Royaume-Uni, générant 25.000 tonnes de déchets.

Des millions de gobelets jetés chaque jour 

À l'échelle de Londres, 7 millions de tasses cartonnées sont jetées chaque jour. Or, moins de 1% de ces contenants sont recyclés. La faute à la fine couche de cire ou de plastique qui tapisse leur intérieur. 

"Jusqu'à présent, il n'y avait aucun moyen fiable et cohérent pour recycler les tasses à café au coeur de Londres" explique sur le site de Bloomberg, Shirley Rodrigues, adjoint au maire de Londres en charge de l'environnement et de l'énergie.

Les contenants récupérés dans ces poubelles jaunes seront tous recyclés par l'entreprise spécialisée, Simply Cups. Ces déchets seront transformés soit en fibres recyclées pouvant entrer dans la composition d'un nouveau matériau. 

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV