BFM Business

Droits à la formation: 10.000 transferts du DIF vers le CPF enregistrés chaque jour

Les Français ont jusqu'au 30 juin pour basculer leurs droits à la formation acquis au titre du DIF sur le CPF. A deux jours de la date limite, le ministre du Travail dit enregistrer jusqu'à 10.000 transferts par jour.

Derniers jours pour faire la bascule. Les Français qui n’auraient toujours pas transféré leurs droits acquis au titre du Droit individuel à la formation (DIF) vers leur Compte personnel de formation (CPF) ont jusqu’au 30 juin pour le faire. Passé ce délai, ils perdront les droits acquis jusqu’en 2015 avec le DIF, ce qui peut parfois représenter plusieurs centaines d’euros.

Depuis le remplacement du DIF (droits exprimés en heures) par le CPF (droits exprimés en euros) en 2015, le ministère du Travail a enregistré 6,33 millions de transferts pour une valeur moyenne de 1264 euros par compte. A l’inverse, 10 millions de personnes n’ont pas encore fait la bascule.

Un chiffre qu'il convient toutefois de prendre avec des pincettes. D'abord parce que les agents de la fonction publique qui représentent plus de 8 millions de comptes ont des droits déjà acquis et ne sont pas concernés par le transfert. Il y a ensuite les personnes qui ne travaillaient pas avant 2015 et qui n’ont donc accumulé aucun droit sur le DIF, celles qui ont utilisé leurs droits DIF avant l’entrée en vigueur du CPF ou encore celles qui sont parties à la retraite.

Autrement dit, on peut estimer le nombre de salariés n’ayant pas encore procéder à la bascule de leur DIF sur leur CPF à moins de deux millions. Et ce chiffre devrait continuer de descendre à mesure que le 30 juin approche. D’autant que grâce à une campagne de communication lancée ces derniers jours, le ministère du Travail dit enregistrer 10.000 bascules par jour.

1526 euros en moyenne

Selon le ministère du Travail, le montant moyen sur les comptes personnels de formation est de 1526 euros. Pour rappel, chaque salarié est crédité de 500 euros par an (800 euros pour les personnes peu ou pas qualifiées) et peut cumuler jusqu’à 5000 euros. Depuis novembre 2019, 2 millions de dossiers de formation ont été acceptés pour un prix moyen de 1252 euros.

Les salariés ont surtout utilisé leur CPF pour passer le permis de conduire (12,8%) ou apprendre une langue étrangère (12%). Viennent ensuite les formations destinées aux créateurs et repreneurs d’entreprise (8%) et aux bilans de compétences (4%).

Sur les deux millions de formations suivies depuis fin 2019, 50,4% l’ont été par des hommes et 49,6% par des femmes. Par ailleurs, 12% des personnes ayant utilisé leur CPF avaient entre 16 et 25 ans, 32% entre 26 et 35 ans, 27% entre 36 et 45 ans, 19% entre 46 et 55 ans et 10% plus de 56 ans. Un tiers d’entre eux étaient demandeurs d’emploi.

Caroline Morisseau avec Paul Louis