BFM Business

Versace prêt de s'ouvrir aux Qataris ou aux Italiens

Le groupe Versace souhaite ouvrir son capital pour se développer à l'étranger.

Le groupe Versace souhaite ouvrir son capital pour se développer à l'étranger. - -

Le groupe de luxe italien, pour le moment propriété familiale, cherche à céder une partie de son capital. Les fonds souverains du Qatar et de l'Italie se sont déclarés intéressés. A Versace de trancher.

L'ouverture du capital de Versace se précise. La maison de luxe italienne a reçu des marques d'intérêt de la part du fonds souverain du Qatar et du fonds souverain italien, selon le quotidien économique italien Il Sole 24 Ore.

Versace, l'une des rares maisons de luxe encore 100% familiale, avait annoncé début avril chercher de nouveaux investisseurs pour accélérer sa croissance.

Le Qatar, déjà acquéreur de Valentino

Il n'aura fallu que quelques semaines à Versace pour recevoir les premières propositions. D'un côté, le fonds souverain du Qatar, Qatar Holding. L'émirat aime la mode italienne: un fonds d'investissement qatari avait déjà racheté la marque Valentino l'été dernier.

De l'autre, le fonds souverain italien, créé il y a deux ans pour défendre les intérêts de ses entreprises nationales et contrer d'éventuelles offensives étrangères, serait également intéressé.

Versace dégage à nouveau des bénéfices

Entre les deux offres, la famille Versace va devoir trancher. Elle cherche à vendre entre 30 et 40% de ses parts. Début avril, Versace avait dû se résoudre à ouvrir son capital, pour passer à la vitesse supérieure et se développer à l'étranger.

C'est un bon moment pour le faire. Après 35 ans d'existence et un grand plan de restructuration en 2009, la maison Versace dégage à nouveau des bénéfices.

Dorothée Balsan & BFMbusiness.com