BFM Business

Vente-privee mise toujours plus sur les théâtres parisiens

Vente-privee reprend la société d’exploitation du Théâtre des Bouffes-Parisiens, détenu jusqu’ici par Dominique Dumond et ses associés.

Vente-privee reprend la société d’exploitation du Théâtre des Bouffes-Parisiens, détenu jusqu’ici par Dominique Dumond et ses associés. - Evelyne Desaux

"Le site de vente événementielle en ligne rachète le théâtre des Bouffes-Parisiens, après la Michodière et le théâtre de Paris. Il poursuit les synergies avec son savoir-faire en billetterie, en promotion et en coproduction."

Vente-privee.com deviendrait-il un acteur incontournable au sein du cercle fermé des théâtres parisiens? Le site internet de vente événementielle reprend, pour un montant resté secret, la société d’exploitation du Théâtre des Bouffes-Parisiens. Ce théâtre à l’italienne de 600 places, situé à deux pas de l’Opéra Garnier, était détenu jusqu’ici par Dominique Dumond, directeur du théâtre, et ses associés. Les murs restent la propriété de la famille d’origine, les consorts Comte Offenbach, puisqu'il avait été inauguré en 1855 par Jacques Offenbach.

C'est la troisième acquisition d'une salle parisienne par vente-privee.com, après le Théâtre de Paris en 2013 et La Michodière en 2014. Après l’annonce récente de son partenariat avec France Billet, filiale de la Fnac, le site Internet prétend poursuivre, avec ce nouveau rachat, le développement de sa filiale vente-privee Entertainment, présidée par Xavier Court, associé cofondateur, et dirigée par Thomas Kouck.

Avec ce rachat, la filiale vente-privee Entertainment se renforce

Ayant fondé en 2014 vente-privee Production, sa structure de co-production, cette filiale est devenue en 2015 actionnaire de la start-up française Weezevent, conceptrice d'une solution de billetterie en ligne innovante.

Tout en se défendant officiellement de procéder à une forme d'intégration verticale, le numéro français de la vente événementielle précise que sa nouvelle acquisition bénéficiera de l’ensemble des outils de sa filiale: promotion, billetterie en ligne, co-production. En maîtrisant la chaîne qui va de la production à la diffusion en passant par la promotion auprès de ses millions de clients-internautes, il court-circuite les intermédiaires et génère des économies d'échelle.

"Le Théâtre des Bouffes-Parisiens évoque encore aujourd’hui tout autant la musique que le théâtre: ce sont pour moi des vecteurs émotionnels qui réunissent. Et c’est cela qui nous a confortés dans notre idée d’acquérir des espaces ouverts à toutes les formes de spectacle vivant" explique Jacques-Antoine Granjon, PDG et fondateur de vente-privee.

Frédéric Bergé