BFM Business

Vente de l'Express: Roularta signe avec Patrick Drahi

Sauf surprise, le duo Drahi-Laufer devrait racheter l'hebdomadaire

Sauf surprise, le duo Drahi-Laufer devrait racheter l'hebdomadaire - L'Express

L'éditeur belge Roularta ouvre des négociations exclusives avec le tandem Patrick Drahi-Marc Laufer pour leur vendre l'hebdomadaire, ainsi que ses magazines culturels.

Mise à jour: lors d'un comité d'entreprise extraordinaire, qui s'est tenu jeudi 8 janvier à 9h30, la direction du groupe Express Roularta a annoncé l'ouverture de négociations exclusives avec le tandem Patrick Drahi-Marc Laufer pour leur vendre l'Express, l'Expansion, Mieux vivre votre argent, les magazines culturels Lire, Studio, Classica et le Pianiste, ainsi que les salons Distrijob. La direction a aussi confirmé l'abandon de la vente des de la dizaine d'autres magazines au Figaro. Elle a indiqué que tous les magazines resteraient dans le même immeuble rue de Châteaudun, à Paris.

Puis jeudi midi, Roularta a publié un communiqué indiquant avoir "décidé d'entamer dès aujourd'hui des négociations exclusives" avec Patrick Drahi et Marc Laufer, et confirmant qu'il "continuera à développer de son côté" les autres titres.

Rebondissement dans le dernier acte dans la vente du groupe Express Roularta. Son propriétaire, l’éditeur belge Roularta, a finalement décidé de ne vendre que l’Express et l’Expansion, probablement au tandem Patrick Drahi-Marc Laufer.

En revanche, Roularta a renoncé à vendre la quinzaine d’autres magazines français: l’Etudiant, Point de vue, Mieux vivre Votre argent… Le duo Drahi-Laufer ne voulait pas de ces magazines, et s’était donc associé au Figaro, qui, lui était intéressé.

Stopper l'hémorragie

Ce rebondissement pourrait avoir plusieurs explications. D’abord, l’Express et l’Expansion perdent de l’argent (les Echos parlent de 5 à 6 millions d’euros de pertes d’exploitation), tandis que les autres magazines sont très rentables. Pour Roularta, il est donc plus urgent de vendre l’un que l’autre.

Ensuite, selon des sources industrielles, Roularta n’était pas totalement satisfait du prix proposé par le Figaro pour cette quinzaine de magazines, et aurait espéré un prix un peu supérieur. Peut-être l’éditeur belge pense-t-il donc obtenir plus plus tard.

Selon Challenges, l’Express et l’Expansion seraient vendus 10 à 20 millions, tandis que les autres magazines seraient valorisés entre 50 et100 millions.

Report du comité d'entreprise

Reste maintenant à formaliser les choses avec le duo Drahi-Laufer, avec qui rien n'est encore signé. Une annonce devait être faite à l’occasion d’un comité d’entreprise extraordinaire ce mercredi 7 janvier à 18h, mais sa tenue a été reportée en raison de l’actualité. Précisément, c’est un accord de négociations exclusives avec le roi du câble qui serait annoncé à cette occasion.

Quoiqu’il en soit, Roularta n'échappera pas à une grosse dépréciation. Au total, ses 18 magazines français sont valorisés dans ses comptes à fin 2013 à 218 millions d'euros. Et Roularta avait déboursé 220 millions d'euros en 2006 pour racheter ces titres auprès de Dassault.

Vivendi, bien que richissime, aurait proposé moins de 25 millions d'euros pour les 18 titres, selon le Journal du dimanche.

Interrogé, Roularta n’a pas répondu. De son côté, le groupe le Figaro indique: "nous n’avons aucun retour de Roularta. Mais nous comprenons que, si la vente de l’Express-l’Expansion se fait, Roularta souhaite conserver les autres titres".

Jamal Henni